lundi 30 juillet 2007

...surproduction.

Grâce, ou plutôt à cause, d'un climat particulièrement pluvieux cette année il y a chez mes parents surproduction de haricots verts et beurre. A ne plus savoir qu'en faire.

Personne ne veut plus en manger, les conserves de haricots appartiennent à un passé révolu, le congélateur déborde, les voisins sont dans la même situation et n'accepteront donc à aucun prix le don d'un panier de haricots fraîchement cueillis, les amis sans jardins ont été déjà généreusement fournis. Hier mes beaux-parents qui en rentrant de vacances sont passés nous faire un petit coucou n'ont pas eu d'autre choix que de repartir avec un sac de haricots...

Bref nous attendons avec impatience la fin des haricots! Surtout que cette surproduction entraîne une mauvaise humeur assez impressionnante du côté de mes géniteurs (à tel point que C. s'est dévouée pour l'effilage de quelques kilos destinés à finir de remplir le congélateur.)

Parce qu'en plus mes parents sont des maniaques en ce qui concerne la méthode: faut pas croire qu'ils les jettent dans un sac directement au congel. Non, non sinon, comme dit mon père, quand tu les ressors tu croirais manger du foin... Je ne peux pas dire, je n'ai jamais mangé de foin!
Bref après les avoir cueillis il faut encore les effiler, les blanchir, les refroidir très vite et les sécher...


haricots

Vive Bondu*elle!! (Surtout que ma mère qui lit par dessus mon épaule vient d'avouer que les haricots Bondu*elle sont meilleurs que les siens....)

3 commentaires:

à l'ouest a dit…

Rhaaa une bonne salade de haricots verts frais encore tiède! mais j'en mangerais tous les jours à tous les repas si je pouvais !!

lc95 a dit…

tres bons ces haricots, j y ai goutte un lundi midi bien sur

E. a dit…

@ à l'ouest: Je t'assure que même les bonnes choses, à la longue on s'en lasse!

@ lc95: C'est sûr que quand on n'a pas à les préparer ils sont encore meilleurs ;-)