lundi 8 décembre 2008

...fiat lux!

Aprés avoir vécu plus de 7 mois sans électricité ma femme de ménage a craqué: elle s'est branchée illégalement sur la ligne de sa voisine (avec la permission de celle-ci, tout de même).
J'ai du mal à croire qu'elle ait resisté aussi longtemps devant l'inefficacité et l'incurie de la CFE.

Elle a emménagé dans sa nouvelle maison (bâtie de ses mains sur un bout de terrain lui appartenant) au mois d'avril. Très probablement il s'agit là d'une construction plus ou moins illégale. Le terrain n'est pas viabilisé (pas d'eau courante, pas de tout-à-l'égout et pas d'électricité, bienvenue au 21ème siècle...).
A posteriori elle a fait les démarches pour que la CFE viennent lui installer le courant. Ca a été un cauchemar: tout d'abord un premier type est venu mais arrivé sur place lui a dit que ce n'était pas possible parce que son compteur était à plus de 35 mètres du dernier poteau. Il faut donc dans ce cas construire, à ses propres frais, un autre poteau. J'ai vérifié sur le site, c'est vrai. Maintenant je ne sais pas si son compteur est effectivement à plus de 35 mètres ou si le type voulait seulement une mordida. Elle a fait venir un deuxième type, qui soit disant allait lui arranger tout ça. Il lui a pris 500 pesos mais n'a rien fait.
Elle a donc du demander des devis. Chers. Et surtout l'autorisation de l'un des voisins pour que le poteau soit en appui contre l'un des murs de sa propriété, ce qui, si j'ai bien compris, réduirait les coûts. Autorisation refusée...sous le prétexte que ça allait abimer le mur. Elle a du refaire faire un autre devis. Encore plus cher. Elle a donc tenté de mettre à contribution les 7 autres propriétaires du coin, tous en train de construire leur maison et qui auront eux aussi besoin d'électricité tôt ou tard. Ca a pris plusieurs mois pour les convaincre. Quand enfin tout le monde a été d'accord pour payer entre 8 et 10 mil pesos un type a surgi de je ne sais plus où en disant qu'il avait des relations à la mairie, qu'avec lui ça allait aller vite et que ça leur couterait deux fois moins cher. Evidement ils s'en sont remis à lui. Il n'a rien fait non plus à part leur faire perdre un bon mois. Mi-novembre le groupe de voisins est donc revenu dans le giron de la CFE en demandant officiellement un poteau à 80 000 pesos et l'électricité. On leur a répondu deux semaines plus tard que rien n'était possible avant début janvier au mieux. Ce qui dans les faits doit probablement se traduire par mi-février...Là ma femme de ménage en a vraiment eu trop marre et je la comprend...Et elle mourait d'envie de sortir ses décorations de Noël!
Mais elle vit toujours sans eau courante et sans tout-à- l'égout...Je crois que ces démarches sont au dessus de ses forces.

D'autres (més)aventures avec la "CFE, una empresa de clase mundial" chez Gryphon...

5 commentaires:

Gryphon a dit…

Merci pour le lien :)

Et j'ajoute qu'il y a quelques jours, j'ai évité une autre coupure moyennant une petite morsure... Y a pas à dire, je me mexicanise ;)

Beo a dit…

Il mord maintenant Gryphon?

On le ferait à moins... je la trouve bien patiente ta femme de ménage et la morale de tout ça c'est que tout plein d'escros se graissent la patte au passage sans rien faire????

E. a dit…

@ Gryphon: rhaaaaaaaaaaa effectivement tu te mexicanises et pas dans le bon sens du terme ;-)
Ceci dit j'aurais probablement fait pareil...

@ beo: la morale de l'histoire? perdue en cours de route comme dit si bien Gryphon...
Je ne suis même pas certaine qu'il y ait tant d'escrocs qui s'en fichent plein les poches, non c'est plutôt que tout le monde s'en fout...et que c'est vraiment se battre contre des moulins à vents.

Brigitte a dit…

ben c'est tout pareil en Guyane, en France quoi ! mouhaha

E. a dit…

Ici au moins ils ne sont pas toujours en grève ;-)