mercredi 13 juin 2012

...cadeau.

Pour continuer sur le sujet précédent, la mode au Qatar ;-) j'ai une nouvelle anecdote à vous raconter qui illustre bien la complexité de la question.

Ce matin comme une bonne centaines d'autres expatriées de  toutes nationalités (dont une quinzaine de Françaises) j'étais invitée par la Présidente de la Qatar Women Association à un "café" chez elle. Ce n'est pas la première fois que je participe à des événements organisés par, pour ou avec la QWA et je commence donc à "connaitre" ce genre de réunions toujours intéressantes mais parfois un peu versées dans le prosélytisme avec distribution de marque-pages aux versets du Coran, de brochures sur l'Islam etc..J'ai même eu droit à  deux petites bouteilles d'Eau de Zamzam.

Nous avions prévu, entre Françaises, de nous retrouver sur le parking pour faire une entrée groupée...Ce que nous faisons donc et nous apercevons avec un mélange de surprise et d'incrédulité que les autres invitées occidentales sont  presque toutes en train de revêtir des abayas...alors que les Qatariennes sont tête nue pour la plupart et sans abaya.Nous avions pourtant toutes été bien prévenues sur la tenue plus que correcte à adopter, nous ne sommes pas dans une mosquée, nous ne comprenons donc pas trop et nous interrogeons sur l'attitude à adopter.
Nous allons  saluer notre hôte qui nous invite, si nous le souhaitons, à choisir une abaya sur le portant (il y en a au moins une cinquantaine, de très belles avec des broderies ou des perles, d'autres plus simples). Nous refusons poliment ce qui d'ailleurs la fait rire (Ah les Françaises...) et entrons dans la grande salle de réception. Là nous mangeons et pouvons poser toutes les questions que nous désirons. Comme l’assemblée est  très variée, de l'Américaine de plus de 65 ans à la Grecque de 20 ans, les questions  le sont aussi. La plupart portent sur la religion, l'abaya, la place de la femme, la polygamie etc. Les Qatariennes posent aussi des questions en particulier une qui m'a bien fait rire sur la Sainte-Trinité, concept peu facile à expliquer s'il en est...
 J'ai raté pas mal des échanges car je devais en même temps traduire pour une Française dont le niveau d'anglais était trop faible et répondre (ou pas...) à ses nombreux remarques sur le fait que vraiment ça devenait trop de l'endoctrinement, qu'elle préférait quand c'était plus culturel etc alors que la Qatarienne au micro expliquait depuis 10 minutes qu'ici culture, religion et traditions sont tellement liées qu'on ne peut pas aborder l'une sans les autres!
Au moment du départ nous comprenons alors que celles qui ont porté une abaya peuvent repartir avec, c'est un cadeau!!! Je pense que ça n'a pas été fait  totalement par hasard....
Du coup les Françaises repartent les mains (presque) vides sauf celles à qui on a offert un Coran (en anglais). Ce qui en revanche nous a énormément choquées c'est de voir certaines femmes qui avaient choisi de ne pas porter d'abaya se précipiter à la sortie pour en prendre une! Quel manque de classe!!!! Vraiment!

J'ai quand même été personnellement un peu étonnée du refus catégorique de mes compatriotes de porter l'abaya: je suis absolument certaine que si j'étais arrivée seule je n'aurais pas osé refuser d’en passer une, de peur de choquer. Là je n'ai pas voulu me désolidariser mais je ne sais pas très bien qu'elle était la bonne attitude à adopter.
Quand je vous dis que c'est un sujet complexe ;-0

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Très intéressant E. ;-) Il est évident qu'il y a avait un vrai désir de la part des Qatariennes de faire de "l'abaya pédagogie" , avec calme et douceur, ce qui reste plus redoutable que les menaces et les stricts interdits ;-)Mais elles sont sincères dans leur démarche, persuadées que c'est pour le bien des expatriées ... Si la plupart des Qatariennes ne portaient pas d'abaya, c'est parce que la réunion était strictement féminine ! Elles ont dû déposer leur abaya à l'entrée et l'ont revêtu à la sortie ... Quand aucun homme n'est là pour " perturber" l'atmosphère, alors les musulmanes ne revêtent pas d'abaya comme elles n'en revêtent pas bien entendu chez elle ! Le port de l'abaya est réservé à l'espace public ... Et en fait ces Occidentales qui ont revêtu un abaya en entrant chez leur hôte n'ont rien compris !! ...Quant au concept de la sainte trinité, c'est celui là même que l'Islam condamne dans la Chrétienté, car pour les musulmans, Jésus n'est pas le fils de Dieu puisque celui-ci n'a jamais enfanté et n'a jamais été enfanté ... Cette Qatarienne qui a posé la question savait pertinemment ce que recouvrait ce concept parce que c'est justement à cause de celui-ci que l'Islam considère le Christianisme comme déformateur du message divin ( sachant que le Dieu est bien entendu le même )

clau

Anonyme a dit…

Donc en fait les Françaises ont eu raison de décliner l'invitation de porter un abaya dans la salle de réunion puisqu'il n'est pas nécessaire d'en avoir un quand on entre dans un gynécée, et les Occidentales qui n'en ont pris un qu'à la sortie se sont comportées comme il le fallait ;-)))

clau

Seer a dit…

Ce qui te choque ne m'étonne pas du tout du tout... J'en vois tellement souvent des gens comme ça.

J'ai un peu de mal avec la proposition des abayas, mais j'aimerais bien un jour assister à une de ces réunions, pour voir...

(Merci à Clau pour l'éclaircissement sur la Trinité, c'est instructif :) )

(PS : déjà deux mots c'était un peu bête, mais alors une photo et un mot quasi illisible avec un L/I/1 (???) dedans, ça devient compliqué...)

JvH a dit…

Et alors, tu te sens mieux après avoir bu de l'eau de Zamzam?
Tout ce que tu racontes est vraiment extrêmement intéressant. Entre la Bavière, le Mexique et maintenant le Qatar, on peut dire que vous côtoyez des cultures vraiment différentes!

geneline a dit…

Oui, très intéressant!

Le Chroniqueur Berliniquais a dit…

J'espère que tes amies françaises ne lisent pas ton blog! Oups!!!

:-)

brigitte a dit…

En effet, c'est complexe ! Accepter ou non de porter cette abaya, dans un lieu clos, 100% féminin...je pense qu'après tout j'aurais aussi refusé puisque ça ne répondait à aucune règle de bienséance dans ce cas précis.
Tu vis des moments d'exception et j'aime ta façon d'aborder cette période de ta vie.

E. a dit…

@ Clau: c'est ça qui nous a un peu gênée mais je crois qu'en fait, si j'ai bien compris, c'était vraiment de "l'abaya pédagogie" pour que des Qatariennes expliquent le port, aident à mettre le foulard (alors ça j'aurais refusé, ça me va comme un tablier à une vache ;-) ) et elles ont du penser que les Occidentales n'accepteraient jamais d'essayer en "public" pour de vrai.
La Qatarienne qui a posé la question sur la Trinité devait d'autant plus être au courant qu'elle travaille pour le Fanar (le centre d'enseignement islamique). Elle devait juste attendre de voir les Occidentales se viander sur cette question délicate (elles se sont d'ailleurs d'autant plus viandées que ce sont les Américaines à majorité protestante qui ont monopolisé le micro et que sur ce sujet-là, comme d'ailleurs sur beaucoup d'autres, elles n'y connaissent pas grand chose pour ne pas dire rien. C'était mon 1/4 anti-US du jour ;-) ).
Peut-être que les autres ont eu raison mais moi j'aurais eu honte de repartir avec une abaya que j'avais refusé de porter deux heures avant juste parce qu'elle était gratuite. Tu crois vraiment que les Qatariennes n'ont pas été choquées?

@ Seer: c'est toujours intéressant même si je le répète il y a un coté prosélyte parfois un peu exagéré.

@ Jvh: je n'ai rien remarqué de spécial avec l'Eau de Zamzam...

@ Géneline: oui mais comme le dit le Chroniqueur j'ai pris des risques sur ce billet là ;-)

@ le Chroniqueur: je n'ai dit absolument à personne ici que j'avais un blog. J'espère rester anonyme le plus longtemps possible...Et puis je ne suis pas vraiment méchante avec les Françaises qui ont au moins eu une attitude cohérente et digne contrairement à certaines Américaines...

@ Brigitte: je suis d'accord ça ne correspondait pas au code de bienséance mais moi j'aurais mis ce code en balance avec la politesse. J'ai toujours essayé de comprendre le plus possible les pays dans lesquels j'ai vécu. Je ne me fais aucune illusion je passe à coté de 95% (ici c'est peut-être même plus, à cause du barrage de la langue) des subtilités qui forment une culture mais au moins j'essaye. Et surtout j'essaye de ne pas avoir trop d'idées préconçues...même si là aussi c'est loin d'être une réussite.

Anonyme a dit…

Ce qui me laisse un peu perplexe c'est le fait que les Qatariennes vous aient proposé l'abaya " en entrée " ( ;-) ) Est-ce qu' elles vous le proposaient déjà comme cadeau ( puisqu'on ne le porte pas dans un lieu non mixte ) ou pour que vous profitiez de l'intimité sécurisante de votre réunion féminine pour le ( la ) tester sereinement, loin des regards éventuellement critiques de vos proches et de vos pairs devant lesquels vous n'oseriez peut-être pas tester la chose ... Je penche en fait pour cette seconde interprétation et ta pensée à cet égard est à mon sens tout à fait juste ! ( c'est quand même assez subtil comme démarche non ? ;-) )

Quant à celles qui se sont précipitées sur les abayas à la sortie, les Qatariennes ont sûrement bien su faire la part entre celles qui avaient été conquises par leur discours ( ;-) )et celles qui ne voyaient là qu'une bonne affaire ;-) Elles n'ont pas été choquées mais confortées dans l'idée qu'elles ont que certaines étrangères manquent vraiment de classe ;-)

Quant au "plat de résistance ", la Qatarienne qui avait posé la ( fausse ) question sur la trinité attendait en fait que quelqu'une commence à lui répondre pour la couper au moment crucial sur la notion de " fils de Dieu " et lui faire " remarquer qu'il est impossible que Dieu ait un fils puisqu'il n'est pas un Etre de chair ... Et même si quelqu'une lui avait répondu qu'il n'était pas question d'un "fils " au sens littéral et charnel du terme, mais d'un fils spirituel, la Qatarienne aurait fait opposition parce qu'il est écrit dans le Coran que les Chrétiens ( considérés égarés ) disent que le Messie est le fils ( charnel )d'Allah ( Dieu ), et qu' il n'est pas question de remettre en question la parole divine ...{ petite parenthèse : Le Coran dit aussi que Jésus, s'il est bien monté au ciel comme le disent les Chrétiens, n'a cependant pas été crucifié ... c'est un autre, qui lui ressemblait, qui a été mis sur la croix ... ]

Je suis tout à fait d'accord avec Brigitte : " Tu vis des moments d'exception et j'aime ta façon d'aborder cette période de ta vie. " ;-)

Au fait, je me pose une question sur les françaises qui étaient avec toi ... Ne crois-tu pas que, comme toi, si elles s'étaient retrouvées seules, chacune d'entre elles aurait accepté de porter l'abbaya ? ;-))

clau ( piplette )