jeudi 25 février 2010

...tri très sélectif.

En janvier ma résidence a décidé de mettre en place le tri sélectif: ils nous l'ont annoncé et expliqué à grand renfort de lettres et dépliants explicatifs. Puis quelques jours avant le jour J des étudiants, recrutés pour l'occasion, ont fait du porte-à-porte pour demander si nous avions bien compris les dépliants, si nous avions des questions à poser et surtout si nous avions l'intention de participer...C'est à ce moment que nous avons compris que cela se ferait sur la base du volontariat.
Dock, toujours très pessimiste, a déclaré: "ça ne marchera...jamais". J'étais pour ma part beaucoup plus optimiste. Comment une telle démarche pouvait-elle échouer? On nous distribue une fois par semaine des sacs en plastiques (ceux qui sont biodégradables, quand même...) de tailles différentes qu'il suffit de remplir respectivement de plastique, verre et métal. Le mardi, jour de ramassage, vous sortez les sacs sur le trottoir et voilà! Pour le carton/papier vous n'avez qu'à utiliser un grand carton ou simplement, dans le cas de journaux, les lier ensemble. Rien de plus simple.
Mardi dernier je suis allée promener la chienne et j'en ai profité pour voir si ça marchait...Et bien je dois avouer que Dock avait probablement raison: il y avait des sacs devant à peine une maison sur 4. Comme tous les étrangers participent, cela veut dire que, grosso modo, à peine 20% des Mexicains de la résidence font l'effort de trier leurs déchets. Je trouve cela à la fois triste et énervant parce que c'est un quartier relativement privilégié, habité par des gens qui dans leur grande majorité ont fait des études supérieures. Donc s'ils ne le font pas ce n'est pas qu'ils n'ont pas compris, c'est juste qu'ils n'en ont rien à foutre, punto. Ou alors, et ce n'est pas mieux, ils ne s'occupent pas du tout de leurs ordures et n'ont pas pris le temps d'expliquer à leur bonne le principe du tri sélectif.
Je me demande combien de temps ça va durer mais je suis maintenant presque convaincue que dans moins de 6 mois nous apprendrons que le projet a été abandonné...

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi je serais plutôt du genre optimiste sur ce coup là .même s'il n'y a pour l'instant que 20% des mexicains qui trient c'est toujours mieux que rien. Les idées finiront par faire leur chemin Et puis dans le registre du tri imbécile souviens toi de la Bavière!!!
Alf 01

Brigitte a dit…

rassure toi je trouve qu'en France, enfin dans la France du Sud, ça marche pas fort !!....
joyeux 5 ans, moi j'ai abandonné, plus assez de motivation je crois

E. a dit…

@ Alf 01 : C'est mieux que rien mais ça représente quand même 80% qui ne font pas cet effort minimum...
Et en Bavière le problème n'était pas tant le tri que la poubelle de matériaux à composter qui n'était ramassée qu'une fois tous les 36 du mois...En été bonjour les odeurs et et les guèpes...

@ Brigitte: quel dommage, mais j'espère que ce n'est qu'une pause et pas un arrêt définitif.

C. a dit…

Les Mexicains sont très fainéants: à l'école il y a 2 poubelles juste à coté l'une de l'autre: une pour le recyclable et l'autre pour le non-recyclable et il y en a plein de papiers dans la poubelle non-recyclable!!!!

Ô. d'Evian a dit…

Je serais plutôt optimiste comme Alf 01. C'est le début, il faut que les gens s'habituent. Après, à force de persuasion, ça deviendra un réflexe.

A Montréal, j'en ai vu des horreurs dans les ruelles et les arrière-cours. Le maire s'est fâché, et depuis ça s'est un peu arrangé. Il faut de la pédagogie et beaucoup de patience, mais on finit par y arriver.

Même GM abandonne la fabrication des Hummers, c'est dire. :P

E. a dit…

@ C.:c'est bien là le problème.

@ O d'Evian: laissons le temps au temps alors...

Missiz Jones a dit…

Quand je travaillais,une dame passait faire deux fois deux heures de ménage chez moi : elle plaçait consciencieusement les journaux et bouteilles (verre et plastique)que j'avais mis de côté dans un grand sac...avec tout le reste des ordures. Quand je lui ai dit que je voulais faire du tri sélectif, elle a rigolé en disant que j'étais bien la seule de ses clientes ! Jusqu'au jour où ma fille lui a fait la remarque... Je crois que cela prendra du temps mais j'ai confiance en l'éducation des adultes par les enfants !

Patxi a dit…

Tous les latinos sont absolument, foncièrement, intrinsèquement détachés de toute cette histoire de déchets. ravages de la pensée magique, ça part bien quelque part, on s'en fout, c'est pasmon problème
Au Venezuela par exemple, ca va encore plus loins: l'espace public n'est à personne en particulier, donc n'est à personne, donc je ne dérange pas de propriétaire particulier si je salope tout sur mon passage, donc ya bon.
Affligeant. Incontournable.
En étions nous là il y a 40 ans? sans doute...
Pour ma part, je les agresse systématiquement, je ne laisse rien passer, en invoquant moultes mécanismes de manip' psychologiques et autres remords. ca ne sert à rien mais ça me défoule.
quant au parti des écolos au Mexique, ça reste des mafieux liés au PAN ou au plus offrant, qui n'ont AUCUN programme.
en fin, adelante dans la résidence! suerte!

Homéo a dit…

Lorsque je suis partie de France je maugréais chaque fois que je descendais ma poubelle (12 appartements dasn l'immeuble "haut standing") y'en avait toujours un qui n'avait trié correctement ....
Quand je suis arrivée aux US il y a 2 ans 1/2 je me suis dit que finalement le tri des poubelles française c'était pas si mal que cela il fallu attendre plus d'1 ans pour que notre compagnie de poubelle prenne le VERRE en déchet de tri et encore il est mélange aux autres dêchets , je ne sais pas si réellement le verre est trié pour être réutilisé ... bref , je réfléchis plsu ça m'agace trop ............

E. a dit…

@ Missiz Jones: j'aurais cru qu'en France le tri sélectif était quand même plus développé que ça...J'ai expliqué à ma femme de ménage le tri sélectif. Ca l'a un peu (!) étonnée mais maintenant elle s'y est faite et a même tendance à vouloir recycler même ce qui ici ne se recycle pas (les briques UHT par exemple)

@ Patxi: "c'est pas mon problème", je crois que ça résume bien effectivement l'attitude ici. Ca met ma fille dans des rages terribles.

E. a dit…

@ Homéo: au Texas on avait une grande poubelle pour le recyclage: un coté carton l'autre divisé en deux pour le verre et le métal et le plastique,. J'ai toujours supposé que ce qui était mélangé était retrié plus tard sans me poser trop de question...

Mijo a dit…

C'est long, bien long pour avoir le déclic même chez ceux qui au début en avait rien à faire.

E. a dit…

Il n'y a plus qu'à espèrer que ce déclic finisse par se faire...