mardi 14 mars 2006

...bavardages.

Je trouve les Américains bavards: ils ont toujours besoin de parler, de commenter, d'interroger.
Principalement là où je m'y attends le moins.

Comme, par exemple, au supermarché. Plusieurs fois on m'a demandé, fort poliment, comment je cuisinais tel ou tel légume un tantinet "exotique" (style kale) que je venais de mettre dans mon chariot ou bien comment je choisissais un avocat (le fruit, hein!). Bien sûr je réponds toujours.
Dans les files d'attentes, au lieu de râler comme le font en général les Français, ils prennent leur mal en patience en papotant avec la personne qui les précède. Cela ne les gêne pas du tout de raconter leur vie. J'ai ainsi appris, lorsque nous revenions de France cet hiver que le couple de retraités devant nous à l'embarquement venait de Vienne où ils avaient passé les fêtes de fin d'année chez leur fille et avait donc du se lever très tôt pour avoir la correspondance pour Dallas à Zurich. Moi aussi je m'étais levée très tôt mais je n'ai pas jugé utile de leur apprendre!
Sur les parkings où un jour un homme m'a fait peur alors que je remplissais mon coffre en ouvrant sa vitre et en me demandant si j'étais contente de ma voiture et en m'expliquant qu'il venait de commander la même et que c'était une bonne voiture etc, etc!

Cette attitude m'a vraiment surprise au début. Puis je m'y suis faite. Et maintenant je n'hésite plus à aborder un(e) parfait(e) inconnu(e) si j'ai une question à lui poser. Je sais que dans 95% des cas cette personne essaiera de m'aider.

Evidemment en France c'est très différent: on ne parle pas aux inconnus. Et la "vieille” à qui Dock a recommandé poliment un 31 décembre au rayon traiteur d'un supermarché bondé de ne pas acheter de saumon norvégien car "les Norvégiens pêchent les baleines" et de prendre plutôt du saumon écossais, est partie, son saumon norvégien sous le bras, sans demander son reste...Encore une chance qu'elle n'ait pas alerté la sécurité!

12 commentaires:

brigitteguyane a dit…

etle plus drôle c'est qu'à la longue on devient pareil et quand je rentre en métropole je passe pour une folle dingue :-)
Contente que tu sois de retour

jid a dit…

Mouais, c'est embêtant aussi dans l'autre sens : à Chicago, on demande un renseignement simple (un restaurant avec des frites pour la puce), on nous tient la jambe 10 minutes comme quoi un enfant ferait mieux de manger des légumes.

E. a dit…

@ brigitte: C'est vrai qu'on devient pareil!

@ jid: Faut dire aussi que demander un restaurant avec des frites dans le menu enfant aux USA c'est pas vraiment futfut! Ils en ont tous!!!! C'est si tu avais demandé un restaurant avec un menu enfant SANS frites et uniquement des bons légumes verts que ça aurait été marrant!

danielle a dit…

Moi, j'avais été effectivement très surprise qu'on m'adresse la parole dans le bus à New York, ce qui ne m'est jamais arrivé à Paris!

ardvisura a dit…

Je savais pas.Je trouve ca plutot sympa, ca me plairait.
Ici au mexique, c'est le contraire.Je croyais qu'il y avait que sergio qu'etait pas bavard mais c'est toute la ville.Remarque vu mon niveau d'espagnol c'est peut etre aussi bien:-)

E. a dit…

@ danielle: Même pas pour vous faire engueuler??? ;-)

@ ardvisura: Ah c'est bizarre parce que moi je trouve que les Mexicains, s'en être aussi bavards que les Américains, le sont toutefois nettement plus que les Français. Surtout les chauffeurs de taxis... Ca en est même pénible parfois.

francis a dit…

ON L4A BIEN VU

estelle a dit…

Comme c'est bien vu ! Moi aussi je me suis habituee a raconter ma vie et a ecouter celle des autres mais je suis super bavarde alors c'est facile ! le seul endroit ou j'ai du mal, c'est les WC. Alors la, le jour ou la collegue a commence a me parler de son boulot alors que je, enfin, tu comprends, j'etais bloquee. On a tous mes limites et les miennes s'arretent a la porte des WC !!

t. a dit…

Ce que je trouve assez drole en effet (et meme apres 10 ans j'ai toujours un peu de mal) ce sont les discussions aux wc. Pour les mecs, c'est peut-etre encore plus marrant parce ce que vous vous retrouvez la @#$% a l'air devant votre pissotiere a discuter de tout et de rien avec la personne a cote de vous. Assez surealiste (et je ne parle pas de bars ou boites gay mais simplement des toilettes de la fac ;)

E. a dit…

@ estelle: Comme je ne travaille pas, je ne savais pas que cela s'étendait jusqu'aux toilettes!!! Je crois que comme toi, je serais totalement bloquée!

@t.: Et dire que tu ne m'avais JAMAIS raconté ça! Heureusement que je fréquente le moins possible les toilettes publiques et que je suis femme alors ;-)

Anonyme a dit…

Ah ah ! ... très drôle l'histoire du saumon !... je vois tout à fait la tronche de la française ! ! ;-)

clau

E. a dit…

Hou là là, tu fais une plongée dans les archives???!! ;-)