lundi 3 juillet 2006

...pagaille!

Et voilà que les Mexicains décident de nous faire comme les Américains en 2000: il n'y a pas pour l'instant de clair vainqueur à l'élection présidentielle d'hier (moins de 1% séparerait les deux premiers candidats, à savoir Calderón et Lopez Obrador), les résultats officiels ne seront pas publiés avant mercredi (au mieux!) et bien sûr chacun a proclamé sa victoire...

Sauf que nous ne sommes pas aux Etats-Unis, que les Mexicains ont le sang chaud et pas trop l'habitude de la démocratie et que tout semble réuni pour arriver à une situation de crise (les partisans de AMLO ont dit qu'ils contesteraient la défaite s'ils avaient le moindre soupçon de fraude...). Je précise tout de même que Lopez Obrador a dit qu'il respecterait le résultat, mais c'est lui qui s'est proclamé vainqueur en premier, alors qu'apparement il était (est?) second...

L'Instituto Federal Electoral et le président Vicente Fox appellent à la responsabilité civique et à la patience...

7 commentaires:

miss lulu a dit…

ah la vache!!! je suis venue justement pour voir ce que tu en disais ce matin... j'espère que tout va bien se passer, ça serait domage de commencer une nouvelle guerre civile. tiens-nous au courant (j'ai pas la télé et je trouve tes nouvelles bien plus intéressantes de toutes les manières, hehe!).

E. a dit…

Tu y vas fort quand même: guerre civile! Tu vas affoler nos familles!
Nan, je pense qu'au pire il ya aura des manifestations et une belle pagaille politique. Au vraiment grand pire, mais alors là, franchement ça m'étonnerait, des émeutes. Ce matin tout était calme: les gens attendent les résultats, campés sur leurs positions...
La démocratie, c'est aussi savoir perdre...

miss lulu a dit…

je ne pensais pas guerre civile au sens littéral mais bon, ça m'a l'air mal barré comme les deux candidats ont déclaré la victoire... et comme tu le dis, ils n'ont peut-être pas tant l'habitude de la démocratie... toi, tu aimerais que lequel gagne?

E. a dit…

Bon alors, premièrement ce n'est pas mon pays et je n'ai pas le droit de vote donc je me suis intéressée à ces élections mais pas comme si je devais effectivement choisir! Deuxièmement c'est un pays qui m'accueille et dans la mesure où il est démocratique je respecte le choix des électeurs...
Ceci étant dit j'ai une petite préférence pour le PAN (droite): leur coté catho m'énerve mais je trouve qu'économiquement parlant ils ont plus les pieds sur terre. Lopez Obrador veut "le bien de tous, en premier des pauvres": c'est une bonne idée mais il ne dit absolument rien du financement du schmilblick! C'est bien beau de vouloir baisser le prix de l'essence et de l'électricité, de vouloir mettre en place une politique de grands traveaux et de construire des raffineries (probablement la meilleure idée de tout son programme) mais avec quoi? Et ce n'est pas les économies faites sur les salaire des des hauts-fonctionnaires qu'il veut diminuer (les salaires!) qui vont permettre d'aller bien loin!
Mes opinions sont par ailleurs propablement fortement influencées par le fait que je vis à Aguascalientes, ville où le PAN est très bien implanté (et c'est un euphémisme): tous les gens que je connais votent PAN! De ma coiffeuse à ma prof d'espagnol en passant par les amis et les copains des copains, que du PAN...
Ici, c'est le Mexique "riche" et industriel, ce qui explique cela...

Maintenant, je ne sais pas trop comment on présente AMLO à l'étranger: lui même aurait dit qu'il visait plutôt du coté de Bachelet (Chili) que de Chavez (Vénézuela)... La proximité des Etats-Unis et les liens économiques font que dans un cas comme dans l'autre (Calderon ou Obrador) les marges de manoeuvres sont réduites. Et qu'en s'ajoute le fait qu'aucun des deux n'a de majorité parlementaire absolue...

helene a dit…

Très intéressant d'avoir un observateur local ! au moins tu ne diras pas de conneries comme les médias peuvent le faire ! C'était toujours le même parti qui gagnait à une époque non? et là, ça va changer? je suis plus trop au courant alors si tu pouvais m'éclairer... ça serait sympa ;o)

E. a dit…

Pour Hélène: oui de 1929 a 200 c'est le PRI (Parti Révolutionnaire Institutionnel!!!!) qui a été au pouvoir: pas vraiment une dictature (comme au Chili) mais disons un régime musclé...Très musclé même!.
En 2000 pour la première fois un candidat d'un autre parti le PAN (Parti d'Action National) gagne les élections présidentielles: c'est Vicente Fox et son look de cow-boy alors que c'est un des plus grands hommes d'affaires du Mexique. Bien évidemment cette élection suscite d'énormes espoirs sur tous les plans: économique, démocratique...
6 ans après, c'est un peu le désenchantemement surtout pour les plus pauvres: l'économie s'est améliorée c'est indéniable (stabilité du Peso, inflation limitée, réduction de la dette extérieure...) mais les pauvres en ont peu profité. Les riches sont encore plus riches et la classe moyenne (peu nombreuse comme dans tous les PVD ou Pays Emergeants mais augmentant) en a profité aussi avec notemment le développement des prêts immobiliers. Sur le plan démocratique il ya a eu aussi de grands progrès en particulier en ce qui concerne la liberté de la presse. Mais finalement tout ça, ça n'intéresse que les "pansas lleñas"...
Bref cette élection voit pour la première fois le PRI hors-jeu puisque de toute évidence leur candidat est arrivé 3ème et un face-à-face gauche/droite, libéralisme contre socialisme. Aux dernières nouvelles c'est toujours Calderon (PAN/droite) qui serait en tête face à Andres Manuel Lopez Obrador (plus connu sous le surnom de AMLO) (PRD/gauche), mais le résultat n'est pas officiel (il faut tout recompter) et ce dernier a dit qu'il allait probablement contester les résultats en justice. Quand on voit à quelle vitesse va la justice dans ce pays, je pense que le Mexique n'aura pas de président avant les prochaines élections!!!

AMLO est l'ancien maire de Mexico, Calderon est l'ex ministre de l'énergie du gouvernement Fox.

AMLO est très populaire parmi les plus défavorisés. Moi je le trouve populiste mais bon! Je ne sais pas trop comment les pauvres vont prendre son éventuelle défaite car il a soulevé une vraie vague d'espoir. Et les élections avec des résultats truqués sont encore dans toutes les mémoires (finalement ça ne date que d'une grosse dizaine d'années!)...Même si, comme je le pense, ces élections sont "clean", il sera facile d'insinuer le doute.

helene a dit…

Merci merci... je me coucherai moins bête ce soir !