lundi 30 juin 2008

...cérémonie...

... de remise des diplômes...
Parce que même si nous employons le terme "graduation" directement "traduit" de l'anglais et de l'espagnol, j'ai comme l'impression qu'en français ça ne se dit pas (ou pas dans ce sens là en tout cas).

Et oui C. a terminé l'école primaire ici et ça, ça se fête. C'est un peu surprenant mais c'est une tradition qui doit trouver son origine dans le fait que, jusqu'il n'y a pas si longtemps, la majorité de la population ne poursuivait pas plus avant sa scolarité. D'où l'importance du diplôme sanctionnant la fin de ces études même dans le cas d'élèves qui vont tous continuer au minimum jusqu'à la fin du secondaire.

Comme nous sommes au Mexique, pays fort catholique, nous avons eu droit à une messe d'Action de Grâces, avec offrandes diverses et variées dont les livres (et du PQ...ne me demandez surtout pas pourquoi).

Toutes les mères et les filles étaient sur leur 31. Nous aussi...Ca faisait déjà plusieurs semaines que les filles ne parlaient que de leur tenue et de leur coiffure.
C. n'étant que moyennement satisfaite de la robe que je lui avais rapportée de New-York (heureusement je l'avais achetée chez
Century 21
et elle ne m'avait pas ruinée) nous avons par chance trouvé une autre robe dans son style et surtout dans nos prix. Il y a eu aussi l'épisode chaussures: pas de la tarte de trouver des sandales sans talons, un peu habillées, assorties à la robe et surtout en 40 fillette...Mais nous avons fini par dégotter la perle rare! Puis il y a eu passage obligé le matin même chez le coiffeur, manucure pédicure etc. etc.
Bref samedi nous étions beaux (belles plutôt ;-) ) comme l'antique!


Après la messe direction un "jardin de fiesta" pour le repas organisé par les représentantes des parents d'élèves avec disco pour les enfants.
Le repas s'est bien passé mis à part le fait que tout le monde ou presque a été malade dimanche (chacun incriminant un des plats du buffet...) et si la disco n'a pas eu le succès escompté (je n'ai même pas eu l'occasion de danser "El payaso del rodeo"...tout cet entrainement pour rien, pffff), les lauréats se sont bien amusés et étaient ravis. C'est le plus important.

graduates


Aujourd'hui, dans les locaux de la secundaria, fin des réjouissances avec remise des diplômes officiels et des divers prix académiques. Les chants d'adieu (Humanity des Scorpion et All Star de la B.O. de Schreck) et puis vint le moment tant redouté de la séparation...avec embrassades, larmes et tout et tout. La plupart des compagnons de C. vont se retrouver l'année prochaine en secundaria mais certains partent ou changent d'école.

Ca m'a fait tout drôle: j'ai repensé à son premier jour de classe au Mexique il y a 6 ans quand elle ne parlait pas un mot d'espagnol...Comme elle a changé!

Nous en avons aussi profité pour aller réserver (moyennant finances...) son locker pour l'année prochaine et demander la liste de livres et de matériel. Et nous nous sommes aperçus avec horreur et consternation ;-) qu'elle allait devoir se mettre...au chinois.

Courage ma fille, si puedes!

8 commentaires:

alf01 a dit…

le chinois!!! bof juste deux ou trois mille signes différents à mémoriser Ca devrait la motiver. Allez C.

E. a dit…

A mon avis ça devrait plus être une initiation qu'autre chose. Personnellement je préférerais plus d'anglais et pas de chinois mais bon...Je m'y mettrai aussi, on ne sait jamais ça peut toujours servir!

brigitteguyane a dit…

ouf ! tu m'as fait peur, pour moi jusqu'à ce jour Century 21 etait une agence immobilière ;-)
félicitation à la "graduée"

E. a dit…

Moi aussi je croyais pour Century 21.... ;-)

Et merci de la part de la "graduée".

noelia a dit…

Si il y a quelque chose que j'aime bien en Amérique, ce sont toutes ces fêtes pour célébrer les "étapes" du cheminement scolaire. Bien sûr ça peut devenir un peu trop des fois, mais entre ça ou rien (ex: France), je préfère ça!

Heu, mais pourquoi le chinois? Y'a pas d'autre choix?

E. a dit…

Tu as raison: certaines étapes de la scolarité sont importantes et c'est vrai qu'en France (je ne sais pas trop pourquoi) on les néglige mais ici il y a de l'abus. Récemment je lisais un article qui expliquait qu'au Mexique toutes ces graduations étaient devenues un business et que certains parents étaient obligés de s'endetter pour payer la fête et la robe et le cadeau et le voyage etc de fin de collège! (dans le sens français du terme donc c'est loin d'être la fin des études.)

Je n'en ai pas parlé mais C. a eu droit elle aussi avec tous les "sextos" à un "éco-camp" de fin "d'études" de 4 jours pas donné mais heureusement non obligatoire. La majorité de ses amis y est allé et ceux qui n'y sont pas allés ont inventé des prétextes auxquels personne n'a vraiment cru pour cacher le fait que leur absence était clairement due au fait que leurs parents ne pouvaient pas payer... Autant dire que ta coolitude, si important à cet âge-là en prend un sale coup si tu ne vas pas à ce genre d'activité... :-(

Et pour le chinois non il n'y avait pas d'autre choix: cette école est bilingue anglais-espagnol de la maternelle au primaire. En secondaire on passe à seulement 2 heures d'anglais par jour et j'imagine qu'il y a (vu qu'ici en fait le secondaire commence en 5ème/4ème) une deuxième langue vivante et la direction en accord avec elle même a imposé le chinois...

barballa a dit…

Félicitations à la graduée! C'est bien vrai que trop c'est comme pas assez... de là à s'endetter!!!

Ils préparent de futurs cadres à mettre en poste en Chine? Pourquoi pas le russe comme ils font en Corse...

E. a dit…

Le chinois comme le japonais et dans une moindre mesure le français sont très à la mode par ici...