vendredi 16 octobre 2009

...Journée de l'Alimentation.

En l'honneur de la Journée mondiale de l'Alimentation quelques chiffres mexicains sur le sujet. Je vous préviens c'est assez déprimant...

20 millions de Mexicains (environ 18% de la population) souffrent de malnutrition et 300 000 familles (ça doit bien faire dans les 2 millions de personnes) ont carrément faim.
Dans un pays qui représente la 13ème puissance économique mondiale...

En même temps 70% de la population est en surpoids ou obèse, et le Mexique occupe actuellement le deuxième rang mondial pour l'obésité morbide. Si rien ne change et comme les enfants sont particulièrement touchés, dans 10 ans 90% de la population sera obèse ou en surpoids et le Mexique pourra être "fier" d'être passé devant les Etats-Unis ;-)

En cause? Bien sûr les sodas dont les Mexicains sont encore et toujours de très très gros (et c'est le cas de le dire) consommateurs. Une étude de l'INEGI a révélé que parmi les classes sociales les plus pauvres la dépense en boissons gazeuses et sucrées pouvait atteindre 7.5% du revenu mensuel...D'accord en valeur absolue ça n'est pas beaucoup (je dirais dans les 300 pesos) mais le pourcentage est assez effrayant. Ces 300 pesos pourraient probablement être dépensés mieux même si je conçois bien que chacun se fait plaisir comme il veut et comme il peut et qu'avec ce type de revenu les choix ne sont pas très variés.

L'alimentation traditionnelle mexicaine est déjà, à mon avis, pas mal calorique. Si vous ajoutez à ça les sodas (même pas light) à longueur de journée vous voyez le désastre. Et comme les "pièges à Schtroumpfs" sont plus présents que jamais, on est certain que les mauvaises habitudes se transmettront de générations en générations.
La seule bonne nouvelle c'est que grâce (pour une fois) à la crise cette année la consommation de sodas a diminué.


Pour illustrer ce billet j'ai repris la photo de la famille mexicaine (pas obèses, hein, mais pas franchement minces non plus) tirée du superbe dossier photographique du Time: What the World Eats.
Vous noterez les 12 bouteilles de Coca-Cola en arrière plan (juste à coté des 18 bibines) ;-)

9 commentaires:

Beo a dit…

Tout ce qu'il y a sur la table de la photo: c'est la consommation mensuelle???

E. a dit…

Non hebdomadaire. Pourquoi tu trouves que c'est beaucoup? Ils sont 5 quand même et il n'y a pas de plats préparés.

Beo a dit…

Ah! J'ai toujours du mal à évaluer ce genre de trucs mais je me fiais au nombre de cocas...

Estelle a dit…

Le dossier du Time est en realite extrait d'un livre du meme nom, What the World Eat, qui est un ouvrage abosulement fascinant. Cette image de la famille mexicaine est totalement deprimante, d'autant que l'histoire de la familel est au mois aussi triste. De tout le livre, je me souviens avoir ete le plus attristee par elle, et pourtant il y avait des familles a priori plus pauvres dans le livre. Les sodas font un malheur et c'est aussi le cas pour les Mexicains qui vivent aux Etats-Unis, helas.

Philos a dit…

Dur constat... Comme c'est difficile pour nos petits de résister! Et ce, malgré nos propres déboires!

E. a dit…

@ béo: c'est certain que 12 bouteilles ça parait énorme pour une semaine, et c'est bien pour ça que j'ai choisi cette photo. 12 bouteilles ça représente à peu près notre consommation annuelle (et en comptant les fêtes d'anniversaire).

@ Estelle: je ne connais pas le livre mais rien que le dossier est très intéressant. Pourquoi l'histoire de cette famill est particulièrement triste? Parce qu'a priori, d'après les photos, ils sont loin d'être les plus mal lotis.

@ Philos: je trouve la situation alimentaire au Mexique assez triste, voire même écoeurante. Bon comme tout le reste ça finira sûrement par s'arranger mais à quel prix? Et en plus même l'obésité est inégalitaire: il y a beaucoup plus de gros/obèses dans les classes sociales moyennes inférieures et basses que chez les riches.

Philos a dit…

En effet, quand tu manques de sous, tu n'achètes que ce que tu peux: féculents, graisses hydrogénées etc... Les diététiciens devraient tous méditer là-dessus. S'alimentaire sainement: certes! Encore faut-il en avoir les moyens...

N a dit…

Ce que je remarque en premier c'est la quantité de fruits frais. Au prix qu'ils sont au Canada, on ne pourrait même pas s'offrir ça dans un budget alimentaire mensuel... Mais j'avoue que les sodas sont les boissons les moins chères (au Canada comme au Mexique, j'imagine).

E. a dit…

C'est ce qui m'a le plus impressionnée avec le fait que contrairement aux Américains, Anglais, Allemands etc il n'y a pas un seul plat tout prêt.