lundi 27 août 2007

...rencontres.

Parfois il nous arrive d’inviter des collègues de Dock qui sont « loin de leurs bases ». Ainsi nous avons rencontré lorsque nous vivions en Allemagne un Anglais « so British » marié à une Chinoise et vivant en Malaisie avec qui nous avons passé plusieurs excellentes soirées fort arrosées au Châteauneuf-du-Pape, une Malaisienne d’origine Indienne assez amère sur son pays etc.

Toutes ces rencontres sont toujours très intéressantes. Parfois le contact est rompu très vite, d'autres fois nous restons en contact. Dans le cas de N., l’Anglais, nous continuons à avoir occasionnellement de ses nouvelles: il vit maintenant en Australie et nous ne désespérons pas de lui rendre un jour visite, avec une bouteille caisse de Châteauneuf, of course!

Dernièrement nous avons rencontré des Dominicains. Dock avait invité deux collègues (un homme de notre âge et une femme d'environ 25 ans) à un BBQ. Nous avons passé un après-midi très agréable, confronté nos visions du monde, du Mexique, papoté de tout et de rien.
C. a été très déçue d'apprendre qu'il n'y avait pas de vaudou en République Dominicaine, que c'était uniquement de l'autre coté de la frontière que ces pratiques étranges avaient cours. Elle qui comptait obtenir un "vaudou kit" lors d'une éventuelle prochaine rencontre... Un "vaudou kit" et puis quoi encore???? Je me demande si elle ne regarderait pas un peu trop la télé...
J'ai été étonnée de voir à quel point le Mexique pouvait avoir "mauvaise" réputation dans d'autres pays d'Amérique Latine en particulier en ce qui concerne la sécurité et surtout, plus étonnamment, la corruption. Les Dominicains ont reconnu que dans leur pays aussi la corruption policière était très développée, mais à des niveaux qui restent modestes (5-10$) par rapport aux "tarifs" mexicains.
Quant au fait que les Dominicains "normaux" -pas les super-riches dans leurs immenses villas, ni les touristes dans leurs luxueux "resorts"- n'aient pas l'électricité en continue (il y a chaque jour plusieurs heures de coupures et donc chacun doit s'équiper en générateurs et solutions de rechange...) c’est quelque chose que peut-être les guides touristiques devraient un peu plus mentionner. Le Paradis sûrement mais apparemment pas pour tout le monde!

Nos invités ont quand même réussi à me donner envie d'aller faire un tour du coté de Santo Domingo et de Punta Cana...mais pas à la saison des ouragans!

3 commentaires:

dock a dit…

Il manque pas d'air Porcinet: il demande le respect de sa vie privee mais quand il veut se relancer, ca le derange pas d'avoir des photographes chez lui pour le prendre en photo avec la Virago et leur descendance.

homosapiens a dit…

ces échanges sont formidablement enrichissants. Sans doute est-ce pour cette raison que de plus en plus de gens veulent créer des chambres d'hôtes: pour recevoir, discuter, refaire le monde...

E. a dit…

@ dock: Euh, c'est quoi le rapport avec la choucroute dominicaine? (à part les photos ;-) )

@ homosapiens: J'apprécie ces rencontres mais de là à ouvrir des chambres d'hôtes....