vendredi 12 octobre 2007

..."periódico de sociales".

Si il y a une notion que je ne connaissais pas avant de venir au Mexique c'est bien celle de "periódico de sociales".

Pour ceux qui, en France ou ailleurs, n'en auraient jamais entendu parler, le "
periódico de sociales" c'est, à l'échelle d'une ville, l'équivalent de "Point de vue”: un journal ou magazine, en général distribué gratuitement (ceux sur papier glacé sont souvent payants cependant) qui ne fait QUE relater, avec moult photos, les événements sociaux de la bonne société des pétés de fric du coin: mariages, baptêmes, communions, "baby showers", enterrements de vie de jeune fille, inaugurations de bars et restaurants, anniversaires (d'enfants, d'adolescents et d'adultes), événements spéciaux dans les écoles privées etc. etc.

DSC02222

Sur Aguascalientes j'en connais trois: "Blanco y Negro", le précurseur qui d'ailleurs mérite de moins en moins son nom car les photos, pour lutter contre la concurrence, sont maintenant presque toutes en couleurs. Il est hebdomadaire.
"La Sala", plus récent et de plus en plus recherché parce que totalement en couleurs mais qui ne parait que toutes les 2 semaines. Son site internet est aussi d'une autre classe.
Et "Hola Aguascalientes" qui est le plus chic, sur papier glacé et vendu un peu partout pour 25 pesos. Comme je ne l'achète jamais (forcément, j'ai déjà -gratuitement- les deux autres à lire feuilleter...) je ne connais pas sa fréquence de parution.

Il y a une concurrence féroce entre ces journaux, surtout "Blanco y Negro" et "La Sala". ByN explique dans ses pubs à la radio que “ton événement ne sera pas un succès total s'il ne parait pas dans ByN" et le concurrent rétorque que "la voisine était verte non pas à cause de la réussite de la fête, ni la beauté de ta robe, ni même à cause du prix du traiteur mais parce qu'elle a été mise au courant par "La Sala"...
Vous voyez le genre. Et ça marche bien. Dès qu’un Hidrocalido un peu friqué organise une réception il convoque "la presse" pour qu'ensuite on continue d'en parler (en plus c'est gratuit j'ai vérifié ce matin en appelant la rédaction). Je suis déjà allée à des "fiestas infantiles" où il y avait quelqu'un de ByN ou de "La Sala" qui prenait des photos des enfants et qui ensuite passait voir les mères pour leur demander le nom et l'âge de leur progéniture. Les miens ne sont jamais sortis et moi non plus: soit on est trop moches soit nos noms sont imprononçables et trop difficiles à écrire, soit (plutôt) on ne fait vraiment pas partie de la bonne société!!! (Ah non on me souffle dans l'oreillette que, si, ils sont déjà apparus à l'occasion d'une fête quelconque mais au milieu de tout un groupe et comme je n'ai pas l'intention de réecrire tout ce paragraphe et qu'en plus je n'ai jamais vu la photo en question, je ferai comme si je n'étais pas au courant parce que les photos de MOI n'ont jamais été publiées...)

Je trouve ça d'une futilité grandiose et j'ai du mal à voir l'intérêt mais j'avoue que régulièrement j'épluche consciencieusement ces journaux pour voir si des gens que je connais y apparaissent. Et à chaque fois c'est le cas (j'ai même vu une fois ma copine Ch. !!!)...Et puis aussi pour, parfois, rire un peu (ou m'extasier) devant les robes et les coiffures de ces dames.

Bon je vous laisse: les enfants et moi sommes invités à un anniversaire du style de ceux qui font la une de ces journaux. Faut que je m'arrange un peu, on ne sait jamais ;-)

6 commentaires:

missiz jones a dit…

Excellent ! Je vais guetter sur le site de Sala le reportage sur la senora E. y su preciosa familia ;D

( ça m'a rappelé que, comme je me suis mariée dans le petit village de mes grands -parents( il ya quelques siècles)le Provencal ( je crois) a publié une photo de mon mariage...On avait rien demandé à personne !)

homosapiens a dit…

Je trouve cette idée merveilleuse! Mais comment sont-ils financés? Publicités massives? Dons de ces familles qui aiment parader?

E. a dit…

@ missiz jones: La fête était grandiose, il y avait bien des photographes mais je ne crois pas que nous allons paraitre...

@ homosapiens: Il y a peut-être là un créneau porteur pour la France, surtout sur la Côte...Et le financement c'est pub massive, environ 1 page sur 3.

Véronique à Vancouver a dit…

Là je suis jalouse, on n'a pas ça à Vancouver, enfin, que je sache...! J'espère que tu t'étais mise sur ton 36 (en France on dit 31, mais au Québec j'ai appris à dire 36) pour les photographes ;-)

cafécréole a dit…

trop drôle c'est comme au Brasil !
la prochaine fois vas y en string ou on t'éjecte à l'entrée ou c'est sur t'es photographiée :-)

E. a dit…

@ véronique: Ca s'est marrant: pourquoi 5 de plus????
Et je te rassure tout de suite: je n'ai pas, personnellement, été photographiée :-D

@ cafécréole: Euh, je vais réfléchir à ta proposition mais je ne crois pas que je souhaite à ce point être photographiée...