mardi 9 octobre 2007

...stocks.

Il y a un truc qui m'énerve pas mal à Aguascalientes c'est que l'approvisionnement dans les supermarchés est pour le moins irrégulier surtout pour les produits un peu "exotiques" ou rares mais pas seulement.


Pas moyen de planifier à l'avance ce que nous allons manger: le jour dit il n'y a pas la moitié des ingrédients requis...La semaine précédente il y avait des tomates cerises, du basilic, des asperges, des pousses d'épinards etc. Le jour dit: rien de tout ça...Je m'adapte mais à la longue c'est pénible, surtout qu'en général l'ingrédient ne fait pas seulement défaut dans un supermarché, non, mais dans tous ceux de la ville... . Par exemple je sais d'avance qu'il n'y aura pas de crème liquide au mois de décembre à Aguascalientes. C'était comme ça en 2002, 2003, 2004 et 2006 (alors que tout le reste de l'année c'est un produit largement disponible) je ne vois pas pourquoi ca serait différent en 2007...Donc cette année soit j'achète ma crème liquide fin novembre en espérant qu'elle aura une date limite d'utilisation pas trop éloignée du 24 décembre, soit je m'en passe...

En ce qui concerne les produits non périssables l’approvisionnement est encore plus folklo : parfois arrivent, on ne sait pour quelles obscures raisons, des produits qui par la suite ne seront jamais réassortis. Donc ma règle est simple : quand je repère un de ces articles et qu'il m'intéresse je l’achète. Mais pas en exemplaire unique, non: j’achète presque tout le stock. J’ai déjà fait ça avec du couscous, du riz basmati (ces deux produits font maintenant presque partie de l’approvisionnement normal donc je stocke moins…) et récemment du chocolat blanc Lindt. Là c’est bien simple j’ai vidé entièrement le rayon chez Wal*Mart et pas mal dépeuplé celui de Super*ama. D’accord je n’ai pas besoin de 10 tablettes de chocolat blanc dans l’immédiat mais qui sait quand est-ce qu’on reverra par ici du chocolat blanc qui ne ressemble pas à de la savonnette, hein ???? Surtout que j'ai déjà assisté à une pénurie totale et inexpliquée de chocolat (à pâtisser) sur Aguascalientes, pénurie qui avait duré quand même plusieurs semaines!
En général je ne suis pas trop égoïste, après avoir acheté ce dont je pense avoir besoin je signale la bonne affaire à mes copines, mais pas toujours…

J’avoue que je n’ai pas dit que chez Super*ama ils s’étaient un peu mélangé les pinceaux sur les étiquettes du Pouilly-Fuissé 2002 (à 99 pesos soit 9 dollars alors que normalement c’est plus dans les 300 à 400 pesos). Seulement nous avons été petits joueurs, nous n’en avons acheté que 3 bouteilles et quand quelques jours après, après l’avoir testé, j’y suis retournée il n’y en avait plus une seule…Dommage. Mais bon faut pas désespérer, ils sont assez coutumiers du fait chez Superama : l’année dernière ils avaient affiché le Cahors à 37 pesos (3 dollars et quelques) et nous avions stocké largement. Maintenant il n’y a plus qu’à espérer qu’ils se plantent bientôt dans l’étiquetage du champagne ;-)

2 commentaires:

barballa a dit…

Oulah... c'est carrément la Loto! Je crois bien que je ferais comme toi et parfois j'en ai grande envie.... quand tu dis qu'il n'y a plus UN seul biscuit RITZ en vente en Suisse... le bonheur n'aura duré que quelques années pour moi... car on n'en trouvait pas non plus à mon arrivée.

N'empêche que c'est un peu galère pour prévoir tes menus!

E. a dit…

En général je prévois toujours un plan B...mais parfois il faut aller jusqu'au plan C!