jeudi 10 janvier 2008

...substance contrôlée.

Je tousse. Je n'ai pas de fièvre, pas de rhume mais je tousse. Surtout la nuit et donc ça m'empêche de dormir. Comme ça fait déjà plusieurs nuits que je dors très mal (Dock, lui, a pris ses cliques et ses claques et est sagement parti dans la chambre d'amis...) l'humeur et l'état général commencent à s'en ressentir. Donc hier je suis allée chez le médecin et lui ai expliqué mon problème. Apres m'avoir examinée et constaté qu'effectivement je ne nécessitais pas d'antibiotiques il m'a prescrit des pastilles fortement dosées en codéine. Il m'a bien précisé qu'elles seraient sans doute assez difficiles à trouver et qu'il s'agissait d'une substance contrôlée.
Je suis donc partie à la recherche de ces fameuses pastilles. Chou blanc à la première pharmacie, la plus proche du cabinet médical. Je me dirige donc dans une grande pharmacie faisant partie d'une chaine nationale et là, bingo, ils en ont. On me demande une pièce d'identité et après quelques minutes la vendeuse revient et me dit que le pharmacien ne peut pas me délivrer ces médicaments parce qu'il y a une différence entre le nom sur l'ordonnance et celui sur mon permis de conduire... Je n'avais pas remarqué mais dans mon nom de famille le médecin a remplacé un "e" par un "a". Rien à faire...sinon retourner chez le médecin pour obtenir une autre ordonnance...

Je retourne donc au cabinet médical et explique mon problème à la standardiste. Elle part avec l'ordonnance et mon permis de conduire et reviens quelques minutes plus tard avec une nouvelle ordonnance, cette fois ci avec mon nom complet comme sur le permis et...la même faute! La standardiste s'en aperçoit et m'explique que le médecin étant en consultation elle ne peut décemment pas retourner lui demander une troisième ordonnance. Elle s'empare donc d'un stylo et, à l'aide d'un gros pâté, tente de transformer ce foutu "a" en "e". Le résultat est, à mes yeux, moins que satisfaisant et je lui fais remarquer. Elle me dit que je n'ai qu'à aller à la pharmacie la plus proche où ils sont assez "coulants". Je lui réponds que j'y suis déjà allée et qu'ils n'ont pas ce que je cherche...
Coup de chance, à ce moment là, le médecin sort de son cabinet pour aller chercher je ne sais quoi dans un placard et la réceptionniste en profite pour lui expliquer le problème. Il accepte de me refaire une ordonnance quand il aura terminé avec son patient et me précise que j'ai un nom qui crée des difficultés (c'est sûr qu'il a quand même 5 lettres...).
.
J'attends un bon 1/4 d'heure et, enfin munie de mon précieux sésame, retourne à la pharmacie. Où mon ordonnance est épluchée sous toutes les coutures (je suis certaine que le gribouillon de la standardiste ne serait jamais passé), ma pièce d'identité photocopiée, mon ordonnance originale conservée en échange d'une copie quasi illisible sur papier bible. J'ai du encore patienter 10 minutes que le pharmacien aille chercher, j'imagine dans un coffre-fort au 3ème sous-sol, la boite de pastilles. Je m'attendais à une addition astronomique, vous pensez, un produit aussi difficile à obtenir...Le total est de 35 pesos (3$ 20)...c'est-à-dire presque 3 fois moins que l'antitussif en vente libre que le médecin m'avait aussi recommandé!

C'était la première fois que je me lançais dans l'aventure de l'obtention d'un médicament dont l'usage peut être détourné... Je me demande si en France ou aux Etats-Unis c'est aussi contrôlé ou si j'ai juste été victime de la pesante bureaucratie mexicaine.

Et le pire c'est que cette nuit j'ai encore plus toussé et moins dormi que les nuits précédentes!

13 commentaires:

t. a dit…

Rassures toi, c'est pareil aux States. Avec toutes ces "soccer moms" qui font leur petite cuisine de Meth a la maison, il faut maintenant montrer pate blanche a la pharmacie.

barballa a dit…

Arf... dommage que l'effet n'aie pas été immédiat! J'espère que tu iras mieux et que ce genre de nullité administrative arrivera moins... c'est fou ce que le pays ne garanti pas ces nullités typiquement "humaines" ;)

bluelulie a dit…

Avec tout ce ceremonial, ca donne a reflechir avant d'en prendre une :). Je ne pensais qu'ils etait aussi tatillons au Mexique.

alf01 a dit…

Ici, le mondre sirop antitussif contient de la codeine, mais ilfaut dire qu'en France...tous dopés!!! le marathon pharmaceutique avait quand même été un peu plus simple pour moi en avril dernier

E. a dit…

@ T. : Ca va, je suis sauvée, je ne suis pas une "soccer mom" ;-)

@ Barballa: la deuxième nuit a quand même été nettement meilleure, presque normale! Donc finalement ça valait le coup.

@ Bluelulie: ça c'est un des mystères du Mexique: ils sont super tatillons pour certains trucs et pour d'autre c'est le laisser-aller le plus total...

@ alf : ton ORL favori était en vacances. C'est sûr qu'avec lui ça aurait été plus simple!

calamity a dit…

C'est incroyable ! En 1997, dans le Yucatan, on m'avait vendu, pour un banal mal de gorge, de la péniciline en me précisant qu'il fallait que j'en prenne matin-midi et soir !

arnaud a dit…

Désolé pour toi...

Je ne sais pas comment ça se passe en France, mais ça doit être au moins aussi dur vu que nous sommes tout de même les rois de la bureaucratie. Sauf qu'en France on ne peut rien faire dans ce genre de cas, alors qu'ici tu peux sûrement glisser un petit billet pour faire accélérer les choses...

Bon courage avec ta toux, et bonne santé pour 2008. J'ai eu une toux qui durait des semaines il y a peu (surtout la nuit), mais elle est partie presque toute seule.

Le meilleur remède, d'ailleurs, c'était celui de ma belle-mère: une infusion de "gordo lobo" avec du citron et du miel. Ca marche du feu de dieu!

homosapiens a dit…

En France, il y a la règle et... la pratique. Il n'est pas impossible d'obtenir des médicaments réclamant une ordonnance sans en présenter; tout est question de présentation et d'humeur. J'ai une bonne tête, j'ai souvent obtenu satisfaction sans recommandation particulière. Mais pour être honnête, je pense que les pharmaciens concernés ont accepté, car finelement ces médicaments pouvaient être pris de la sorte. Dans notre beau pays (?), on aime bien trangsresser la règle...

E. a dit…

@ Calamity: c'est parce que dans le Yuacatan c'est plein d'Américains qui se sentent perdus si ils n'ont pas leurs antibiotiques! ;-)

@ Arnaud: je crois qu'il y a une sorte d'épidémie de cette merde. C'est quoi le "gordo lobo"? Moi on m'a recommandé une infusion de fleur de bougainvillier (mais uniquement les violettes) avec du citron et du miel ou bien une autre avec de l'ail de l'oignon du citron et du miel mais je n'ai pas osé essayer...
Quant au dragon qui m'a servi, je pense que si j'avais essayé de lui glisser un billet elle aurait appelé les flics!

@ Homo Sapiens: pour les médicaments normaux sur ordonnances (genre antibiotiques) il est toujours possible aussi de s'arranger. Mais là, c'est la catégorie supérieure...et en passant dans un supermarché, au rayon pharmacie j'ai vu une affiche explicant le processus en cas de médicaments "controlados" et c'était le même bazar!

cafécréole a dit…

La codéine est interdite en France métropolitaine depuis quelques années, par contre les anti tussifs en vente libre en contiennent !! va comprendre toi :)
Ne t'etonnes pas de ne plus me voir commenter, je vais en métro soigner mon poumon !
Triste journée Ti Booboo le coton de tulear est parti au paradis des chiens, il avait 15 ans le chouchou
hata luegito

E. a dit…

Soigne toi bien (je croyais que tu allais mieux!) et profite bien des douceurs de la métropole (fromages, bons vins, macarons et autres..)

Et je comprends ta tristesse :-(

mimi à houston a dit…

Aux Us, ils ne sont pas trop casse pied pour la codeine. par contre, une copine avait un antidouleur hyper fort avec un derive de morphine dedans: quand ca ne lui allait pas et qu'elle a demande autre chose, elle a du rapporter toutes les petites pilules a la pharmacie et ils les ont comptees devant elle !

E. a dit…

Pas cool ça...Genre t'en as perdu une et tu passes pour le drogué du coin :-(