dimanche 2 novembre 2008

...musée de la mort.

la muerte

En ce "Día de Muertos" je vous propose une petite visite au "Museo Nacional de la Muerte".

musée de la mort

Ce musée a ouvert à Aguascalientes il y a environ un an et demi. Il regroupe un peu plus de 2000 objets se rapportant à la mort. C'était la collection privée d'un graveur, Octavio Bajonero Gil, qui en a fait don à l'UAA (Université Autonome d'Aguascalientes) avec pour mission d'en faire un musée. L'UAA a donné deux batiments dans le centre ville: un ancien couvent, bel exemplaire d'architecture coloniale et un immeuble moderne qui lui est adjacent.

La visite commence dans le patio du couvent avec plusieurs très belles "calaveras"en papier mâché.

toreador calavera (2)

Comme Aguascalientes est la ville natale de Guadalupe Posada plusieurs des "calaveras" sont directement inspirées de ses gravures:

Don Quichote

calavera (1)

Bien sûr il y a aussi l'inévitable "altar de muertos".

altar

Une salle regroupe les objets de la période pré-hispanique, toutes cultures confondues:

IMG_1586

IMG_1587

Une autre est consacrée aux objets de la période coloniale et la dernière à l'artisanat traditionnel:

IMG_1595

Le bâtiment moderne abrite lui la partie plus "artistique" de l'exposition: gravures. peintures et sculptures.

IMG_1613

IMG_1618 IMG_1625

coca-cola

La Catrina ne pouvait pas être absente...

catrina

Et cette Tour Eiffel là aurait été du meilleur effet dans notre exposition ;-)

tour eiffel

Un petit musée mais intéressant et qui montre bien à quel point la Mort fait vraiment partie de la culture mexicaine et du patrimoine artistique de ce pays.

Ca valait bien la tournée des cimetières, non?

11 commentaires:

Beo a dit…

J'avoue que leur manière de se jouer de la mort et des squelettes est vraiment réjouissante pour finir!

La Tour Eiffel est géniale!!!!

E. a dit…

Il faut dire qu'ils sont habitués à ces "visions d'horreur" depuis l'enfance: dans le cadre de la Fête des Morts mon fils a décoré un petit cercueil vendredi à l'école en travail manuel...

Missiz Jones a dit…

Quand j'étais enfant je refusais tout net de déguster les calaveras en sucre et j'étais assez mal à l'aise devant la présence de tous ces ossements...Ce n'est qu'adulte que j'ai vu le versant positif de la fête des morts "à la mexicaine" et le côté réjouissant de ces représentations de squelettes... Merci pour la découverte de ce musée !

Homosapiens a dit…

Riche idée que de dédramatiser la mort. Un rituel qui est apparemment pratiqué de toute part, sous des formes bien différentes, mais délicieusement festives!

E. a dit…

@ missiz jones: c'est marrant parce que mes enfants n'ont jamais eu peur de tous ces squelettes (même E' quand il avait trois ou quatre ans).

@ homosapiens: parce que tu penses qu'en France (j'irais même jusqu'à dire en Europe) on la dédramatise? Moi j'ai plutôt l'impression que chez nous la mort est "taboue".

Homosapiens a dit…

C'est parce que Carnaval a été détourné, mais au départ, l'idée est bien celle-ci, se moquer de ce qui est passé, de ce qui est mort...

E. a dit…

Moi j'avais plutôt l'impression que Carnaval c'était, à l'origine, un renversement de l'ordre établi, un espace de dérision vis-à-vis du pouvoir et de l'Eglise mais bon je ne suis pas du tout une spécialiste de la question et en plus j'ai la flemme de faire des recherches ;-)

Homosapiens a dit…

Eh bien tu as mille fois raison:

http://www.alianwebserver.com/societe/carnaval/origines.htm

J'étais dans l'erreur!

E. a dit…

merci pour ce lien intéressant.

elsa a dit…

C'est bien et sain je trouve que la mort ne soit pas taboue comme ici. Si je vais au Mexique un jour, j'irai dans ce musée.

E. a dit…

J'espère qu'en même temps tu passeras me voir si je suis toujours dans le coin!