mardi 16 mai 2006

...Luthériens et Episcopaliens.

Les Luthériens sont assez nombreux aux Etats-Unis: près de 5% de la population est d'obédience luthérienne. Comme pour beaucoup d'autres Eglises il y a ici plusieurs branches: la principale est la "Evangelical Lutheran Church in America”. Il y a aussi la LCMS et la WELS.

Le pasteur de la ELCA que j'ai rencontré était fort sympathique mais bourré de doutes! Je ne serais pas étonnée d'apprendre dans quelques années qu'il est devenu Méthodiste: il n'a pas cessé de m'expliquer à quel point les Méthodistes étaient "mieux": selon lui la foi luthérienne est une foi très introvertie, peu tournée vers l'extérieur. Alors que les Méthodistes ont une foi "utile" pour la société. Il a aussi regretté que son Eglise perde son héritage culturel. Au départ les Luthériens étaient principalement les immigrants allemands et norvégiens. Or, selon lui, les générations actuelles descendantes de ces immigrants ne sont pas forcément Luthériennes, il y a eu comme dans toute la population un brassage et il avait l'air de penser que si ce brassage était une bonne chose sur le plan national, c'était moins valable sur le plan de son Eglise qui avait en quelque sorte perdu une partie de son identité.
Il regrettait également qu'aux Etats-Unis en particulier, la Foi soit devenu un énorme marché, où chacun se doit de vanter haut et fort les mérites de son Eglise. C'est lui aussi qui m'a parlé
d'une enquête qui révèle que finalement au Texas il n'y a "que" 50% de la population qui va à l'église chaque semaine. C'est beaucoup plus que sur les côtes mais moins que dans d'autres Etats "Redneck"! Et encore, selon le pasteur, cette enquête considérait le Texas dans son ensemble: il pense que dans la région urbaine Dallas-FW c'est moins.
En tout cas ces chiffres sont contestés
par les Chrétiens de toutes obédiences qui les trouvent exagérés.

Les positions officielles de l'Eglise Luthérienne sur tous les sujets de société sont relativement libérales même si parfois on a l'impression qu'ils ont du mal à se mettre d'accord! De toutes les Eglises auxquelles je me suis intéressée c'est en tout cas celle qui, et de loin, m'a paru la plus œcuménique.

Ce qui m'a énormément surprise c'est que cette Eglise se considère comme Catholique. Certes une branche évangélique et réformée mais Catholique quand même! Son organisation en synode est très proche d'ailleurs de l'organisation de l'Eglise Catholique Romaine (Pape excepté!) et les offices, les Sacrements et le rite sont assez semblables.

Quant aux Episcopaliens, ce sont eux qui m'ont le plus mal reçue! C'est-à-dire qu'ils ne m'ont pas reçue du tout: la personne de l'accueil m'a tout d'abord dirigée sur un présentoir de documents! Puis devant mon insistance m'a conseillé de prendre RV avec la femme du Prêtre (moi ça me fait toujours marrer cette expression!) qui s'occupait des nouveaux-venus: ce n'est pas du tout ce que je recherchais mais elle n'a pas voulu faire plus d'efforts pour comprendre le but de ma démarche donc j'ai laissé tomber. Juste pour l'anecdote les Episcopaliens sont en fait les Anglicans mais ont du changer de nom à l'époque de la Guerre d'Indépendance quand tout ce qui avait une connotation britannique était plutôt mal vu.
Cette église est la seule de celles que j'ai visitées qui s'enorgueillit d'une boutique de livres, objets etc. religieux. Et sur les présentoirs à documents figurait en bonne place un formulaire de prélèvement automatique pour que les paroissiens puissent faire des donations régulières sans même à avoir à lever le petit doigt!

Bien sûr il ne faut pas se leurrer: toutes les Eglises comptent beaucoup sur les donations (déductibles des impôts) de leurs paroissiens même
si seulement environ 7% des Protestants donnent 10% de leurs revenus à leur Eglise. La moyenne est d'environ 2.5% (chez les Catholiques c'est beaucoup moins, de l'ordre de 1,4% désolée je ne retrouve plus les liens). Mais je n'ai eu cette impression de "donnez, donnez, donnez-moi, Dieu vous le rendra" que chez les Episcopaliens! (Et chez les Catholiques qui dans mon coin n'hésitent pas à afficher chaque mois la liste des plus généreux donateurs! Ca m'avait choquée et lorsque, il y a un peu plus de 4 ans, j'avais cherché une école maternelle (forcement privée ici) pour E' les Cathos qui étaient mon premier choix m'avaient bien fait comprendre que les rares places étaient en priorité réservées aux paroissiens i.e. aux donateurs! Alors que chez les Méthodistes tout le monde était traité de la même manière...)

Bon maintenant il est temps que j'arrête sinon vous allez finir par croire que mon blog est sponsorisé par
La Croix ;-) où je viens d'ailleurs d'apprendre qu'en France (en Alsace-Lorraine plus précisément)
les Calvinistes et les Luthériens tentaient un rapprochement …

Juste un dernier mot : si, intellectuellement je suis contente d'avoir fait cette "enquête", spirituellement tout est encore plus confus qu'auparavant...et ce n’est pas peu dire !

5 commentaires:

marquette a dit…

Bravo en tout cas, c'était captivant ! Je crois que l'on ne comprend rien qux Etats-Unis si l'on passe à côté du fait religieux. Difficile d'y échapper, dans certains endroits, d'ailleurs, comme ici, dans l'Indiana, où les embouteillages du dimanche matin sont causés par les gens qui vont à l'Eglise !
En tout cas, j'espère que le déménagement suit son cours...

estelle a dit…

Ouais bah moi j'y vois enfin plus clair ! Desolee pour toi :-) Tu devras faire les Juifs aussi mais y'a pas beaucoup d'embauche chez ous he he... N'empeche qu'il y a la aussi beaucoup de difference entre des Orthodoxes et des liberaux (le jour et la nuit). Mon mariage par exemple avait ete celbre a la liberale par une femme rabbin qui s'est averee, hum, preferer les femmes (d'apres une recherche sur Google) !! J'etais sideree, c'est pas en France que j'aurais vu ca !!

E. a dit…

@ marquette: Merci ;-)

Le déménagement suit son cours: il commence "officiellement" lundi!

@ estelle: C'est vrai que j'ai l'impression qu'aux Etats-Unis la communauté juive est soit plus traditionnaliste (et c'est presqu'un euphémisme!) qu'en France, soit plus libérale.
En tout cas ce n'est pas à Aguascalientes que je vais pouvoir m'intéresser aux Juifs du Mexique: il n'y a pas de communauté. Mais ça n'empêche pas l'antisémitisme...

danielle a dit…

J'imagine qu'au Mexique l'antisémitisme doit rimer avec l'antiaméricanisme.

E. a dit…

Je n'en suis pas sûre: a Aguascalientes où il n'y pas de communauté juive, j'ai entendu des remarques antisémites "générales", sur une religion et une communauté que finalement ils ne connaissent pas. Des vieux poncifs, enfin toujours les vieilles mêmes merdes antisémites dont je ne me ferai pas l'écho.
Pour les Mexicains, les "Gringos" sont avant tout Protestants.