mardi 19 décembre 2006

...faire laver sa voiture.

Ici, pour avoir une voiture propre il y a trois solutions: le faire soi-même, se garer dans un parking et pour une trentaine de pesos (un peu moins de 3$) le faire faire, à la main avec éponges et seau par un des "gardiens" du parking ou bien aller dans un "lavotomatic". Je suis bien trop fainéante pour la première solution, la deuxième je l'utilise parfois quand la voiture n'est pas trop sale. Quant à la troisième je la réserve pour les cas extrêmes comme par exemple au retour d'une expédition à la Sierra Fria. Mais j'ai horreur de ça: il faut rester dans son automobile pendant le passage sous les rouleaux et ça m'angoisse terriblement.

La dernière fois, pour conjurer ce stress, j'ai pris des photos...


lavotomatic

lavotomatic-1

lavotomatic-2

lavotomatic-3

Heureusement ça ne dure pas très longtemps...

Ensuite, comme nous sommes dans un pays où la main-d’œuvre ne revient pas cher...la voiture est prise en charge par deux ou trois employés qui la sèchent à la main, nettoient l'intérieur, passent je ne sais quel produit sur les pneus et vous la rendent environ 1/4h plus tard brillante comme un sou neuf!

Coût total de l'opération pour ma "camioneta": 90 Pesos plus une dizaine de Pesos de pourboire (et ça en prenant l'option "nettoyage de luxe"). Ca ne vaut vraiment pas la peine de se mouiller les mains...

7 commentaires:

mimi a houston a dit…

Oh la la moi aussi ca me fait peur ces trucs la :o(
mais ici on ne reste pas dans la voiture, on la regarde passer assis au frais dans la petite boutique. J'adoooore ca, mais pareil je ne le fais pas souvent ;-)

gryphon a dit…

Moi aussi, ça me rappelle quelques traumatismes d'enfance, ces trucs-là...
Mais tu as remarqué comme c'est vital, au Mexique, d'avoir une voiture bien astiquée? Presque comme les chaussures ;-)

E. a dit…

@ mimi: Je me souviens effectivement que la seule fois où j'ai emmenée ma voiture au lavage au Texas, elle est allée sous les rouleaux toute seule comme une grande! Ca doit être une histoire de sécurité...ce qui me conforte dans mes angoisses au lavomatic mexicain!

@ gryphon: C'est vrai qu'ici la voiture doit être propre (comme aux US). Ce qui d'ailleurs est, à Aguascalientes, proche de la mission impossible vu que l'été c'est super boueux et le reste de l'année ultra poussiéreux...
La mienne qui est lavée en moyenne 3 fois par an est toujours dégueulasse, il n'y a pas d'autres mots! Autant te dire que quand j'arrive sur un parking, on se précipite sur moi pour m'offrir le traditionnel "servicio de lavado"...Comme je réponds pratiquement toujours non, ils repartent très très déçus...Il y en a même un un jour qui a eu le culot ;-) de me faire remarquer qu'elle était vraiment très sale...Je lui ai répondu que c'était comme ça qu'elle me plaisait! Je crois qu'il n'a pas compris....

gryphon a dit…

Attention alors, j'ai déjà vu plus d'une fois que des gens outrés traçaient du doigt un "Ya lavame!" sur le capot d'une voiture sale, accompagné d'une tête de cochon. C'est te dire si c'est sérieux ;-)

E. a dit…

Personne n'a encore osé me faire ça...mais ça doit être à cause de mes plaques texanes qui imposent le respect ;-) Si ça m'arrive, promis je poste une photo ici même!

barballa a dit…

J'avoue que je ne suis pas friande de cette pratique... je suis clostrophobe et ouf.... je dois te féliciter d'avoir fait de si belles photos dailleurs!

E. a dit…

Comme j'étais occupée à faire ces photos, je n'ai pas vraiment eu le temps de stresser!