vendredi 12 septembre 2008

...drapeau blanc.

Au Mexique, le mois de septembre est le mois de la Patrie. L'Indépendance est fêtée les 15 et 16 et dès les tous premiers jours du mois on voit fleurir drapeaux et décorations patriotiques un peu partout: bien sûr sur tous les édificices publiques mais aussi dans les commerces, chez les particuliers et même jusque sur les voitures.

viva Mexico
(j'ai eu du mal à trouver une maison tant pavoisée)

Cette année une association a eu l'idée, compte tenu du climat de violence qui règne maintenant dans le pays, de proposer aux citoyens de remplacer le drapeau national par un drapeau blanc...

J'ai comme l'impression que l'idée n'a pas franchement plu. Tout au moins à Aguascalientes. Je n'en ai pas vu un seul.

Mais j'ai aussi remarqué, lors de ma quête photographique de l'étoffe blanche, qu'il y avait, cette année beaucoup moins de patriotisme affiché. Les étendards et décorations se font rares sur les maisons et sont pratiquement inexistants sur les véhicules.

Je me demande si, pour le coup, ce n'est pas l'un des effets de l'insécurité. .. Et quand on ajoute à cela des augmentations hebdomadaires du prix de l'essence et des aliments de bases on peut comprendre que la population mexicaine ait moyennement le moral.
En plus j'ai lu cette semaine que les récoltes de piments dans la région allaient être très mauvaise à cause des pluies incessantes de ces dernières semaines...
Autant dire que là c'est la cata!

8 commentaires:

Beo a dit…

Hum... c'est très intéressant de lire tes impressions à chaud sur l'évolution du climat ambiant.

Une tuerie fait les manchettes... encore... arf!

E. a dit…

Je ne sais pas si tu lis l'espagnol mais si oui je te recommande cet article qui montre bien que cette année l'ambiance est bien moins festive.
http://www.oem.com.mx/elsoldelcentro/notas/n851192.htm

Jusqu'à quel point poursuivre ses activités normales? C'est la grande question que je me pose. Normalement pour ce long WE on part visiter un autre coin du Mexique. Et bien cette année à cause entre autre de l'insécurité (et aussi de l'état des routes dans la région suite aux inondations et du boulot de Dock) on est restés à la maison.

Il y a moins de "discos" pour les ados, moins de fêtes. Il faut dire que Aguascalientes est passé en 2 3 ans de l'état le plus sûr à l'un des 3 ou 4 moins sûrs de tout le pays...Le marasme économique joue aussi c'est certain et ces deux facteurs mis ensemble font que c'est tristounet en ce moment!

Beo a dit…

L'espagnol est l'équivalent du chinois pour moi :(

Mais juste à voir les entrefilets des infos qui parviennent jusqu'ici je veut bien te croire que le changement est radical.

À souhaiter que ce soit passager hein!

Bon dimanche!

Homosapiens a dit…

Eh bien, sombres perspectives. Tes enfants ressentent-ils aussi ce climat?

E. a dit…

Oui, enfin surtout la grande. Elle se rend bien compte que nous ne sommes pas tranquilles, que les parents de ses copines non plus, qu'il y a moins de fêtes et que globalement l'ambiance est moins joyeuse.

E' lui est encore dans son virtuel de petit garçon et tant mieux!

jid a dit…

ravi de te voit migrer sous blogspot, rebienvenue dans mon aggrégateur

Homosapiens a dit…

Pas évident d'expliquer aux enfants que la vie n'est pas un long fleuve tranquille... Quand Mongrand a eu 10 ans, il m'a accompagné aux USA. Lors d'une incursion à Tijuana, je l'ai senti vraiment dérangé. La vue des clandestins attendant de franchir la frontière, la confrontation à un univers bien plus tendu que son quotidien beausoleillois, fut une expérience dont il se souviendra. Nous sommes responsables ou complices de ces situations, mais nos enfants seront peut-être plus malins et généreux que nous, et il lèguerons une terre plus appaisée à leur descendance. J'espère.

E. a dit…

@ jid: merci :-) je ne sais pas comment ça va fonctionner dans les aggrégateurs vu que je suis obligée de rentrer manuellement tous mes anciens posts...

@ homosapiens: j'espère aussi...