samedi 15 octobre 2005

...marcheurs.

A la sortie de l'école, les enfants se répartissent en plusieurs catégories: ceux qui rentrent seuls à pied ou en vélo et ceux dont les parents (en grande majorité les mères) viennent les chercher. Cette catégorie (dont mes enfants font partie) est elle même composée de deux sous-groupes: les "marcheurs" et les "car-pool". Nous sommes donc des "marcheurs", même si parfois (souvent, en fait, à cause des températures vraiment trop élevées jusqu'à présent) nous n'allons que jusqu'à la voiture garée un peu plus loin!

Les marcheurs et "car-pool" ne sortent pas par la même porte. Et j'ai remarqué que, de "notre" coté, l'anglais n'est pas, et de loin la langue la plus pratiquée entre les mères et leurs enfants: ça parle espagnol (beaucoup), indien (pas mal), arabe (un peu) et aussi allemand, hébreu, français...

J'en déduis donc que les américaines « pure souche » (ça existe ça?) soit travaillent et ne viennent donc pas chercher leurs enfants (possible), soit ne marchent pas (probable). Ca changera peut-être avec l'essence à 4 $ le galon...

5 commentaires:

t. a dit…

Et le tour de taille de la Texane moyenne qui viens chercher ses enfants snas marcher, c'est quoi? Est-ce proportionel a la taille des pneux du SUV?

E. a dit…

lol!
Je ne sais pas, je n'arrive pas à vpoir puisqu'elles sont assises dans leur voiture!

jid a dit…

le "car-pool", c'est les familles qui viennent à tour de rôle chercher les gamins?

E. a dit…

Euh ça ça doit être la définition californienne et "eco-friendly"de la chose! Ici c'est simplement ceux qui rentrent en voiture. Pas besoin de descendre de la voiture, tu fais la queue dans une voie spéciale mais qui déborde en général sur la route et bloque toute la circulation et une maitresse lit le nom du(es) enfant(s) sur le carton qu'il faut placer sur le tableau de bord et les appele au porte-voix. Je trouve ça completement stupide et pas rapide du tout. Mais l'avantage c'est que tu restes bien au frais (chaud, sec, rayer la mention inutile en fonction de la météo) dans la voiture.

Donc même quand je vais chercher les enfants en voiture, je me gare un peu plus loin et on marche quelques centaines de mètres!

sabine a dit…

Avec la température qu'il fait ici, c'est dur de marcher! Nous on l'a fait pendant 9 mois (d'aout 2002 à mars 2003). Pendant ces 9 mois on a brulé, on a manqué de se faire écraser 3 millions de fois, on nous a jeté des regards méfiants autant de fois (dans notre coin de Dallas, personne ne marche d'un point A à un point B, seulement en rond pour compenser les bic mac) et on a perdu au moins 5 kilos chacun!
Moi je dis vive la clim!