dimanche 11 décembre 2005

...la Vierge de Guadalupe.

C'est le 12 décembre que les Mexicains honorent la Vierge de Guadalupe, "Mère des Amériques" et pratiquement emblème national!

viergeguada

L'histoire de la vierge de Guadalupe est une "classique" histoire d'apparitions (quatre au total) mais elle est particulièrement intéressante à cause des "traces" laissées.

En 1531, une dizaine d'années après la chute de l'empire aztèque, alors que la colonisation battait son plein et que les Indigènes étaient décimés par les maladies et réduits en esclavage, un indien (Quauhtlatoatzin de son nom indien, mais plus connu sous son nom de baptême Juan Diego) voit apparaitre, sur une colline proche de Mexico, une femme qui se présente (en Nahuatl ) comme la mère du Vrai Dieu et lui demande de convaincre l'évêque pour qu'il fasse construire une église à cet endroit.

Elle laissa imprimé sur son vêtement traditionnel en fibre de
maguey son image avec dans ses yeux le reflet de la scène d'apparition.

Vous pouvez absolument tout savoir en allant sur ce site.

(Et si vous voulez un autre son de cloche (ah, ah!), il y a un article intéressant .)

Le vêtement existe toujours (plus de 450 ans plus tard) et est en exposition à la Basilique de Guadalupe qui fut bien sûr construite, comme la mère de Dieu l'exigeait. On en est d'ailleurs à la deuxième basilique, la première s'enfonçant dangereusement et ne suffisant de toute façon plus devant l'afflux de pèlerins (avec 14 millions de visiteurs par an c'est en effet le deuxième monument catholique le plus visité au monde).

Je vous avais déjà parlé de Juan Diego lors de la mort de Jean-Paul II qui l'avait canonisé. J'avoue avoir une fascination particulière pour la Vierge de Guadalupe et regrette de ne pas être allée visiter la basilique.
Cette fascination est mêlée d'une certaine répulsion car l'un de ses plus grands miracles (ou tout au moins l'un des tours de force de l'Eglise Catholique...) est certainement d'avoir réussi à convertir de manière durable des indigènes polythéistes (aux dieux on ne peut plus cruels et sanguinaires!) à un catholicisme instrument d'une colonisation dévastatrice. Comme l'aurait dit le secrétaire de la conférence des évêques mexicains à propos des doutes quant a l'existence de Juan Diego: "L'important, c'est que notre peuple mexicain croit en la vierge de Guadalupe. C'est peut-être cela le plus grand des miracles! "

Sans commentaire.


2 commentaires:

lc95 a dit…

c est comme pour la polemique , en France sur Napoleon, on ne peut pas juger l histoire avec nos pensées du 21eme siecle, pour moi c est de l anachronisme historique

E. a dit…

Je ne sais pas quelle est la polémique en France sur Napoléon, mais pour moi l'histoire c'est un regard actuel porté sur le passé (ou un regard futur sur le présent!) mais il y a forcément un décalage dans le temps et donc souvent dans les mentalités.