vendredi 25 août 2006

...livres scolaires.

Ici, mes enfants sont scolarisés dans le privé. Et nous devons donc acheter les livres. Chers. Mais là n'est pas le problème. I

Ils ont aussi droit, comme tous les petits Mexicains scolarisés (tout au moins dans le primaire), aux livres gratuits distribués par l'Education Nationale locale, la SEP. Très bien. Mais pourquoi la SEP se croit-elle obligée de distribuer, chaque année et à chaque enfant des livres neufs? Si mes souvenirs sont exacts, à l'école primaire (et même au collège) en France nous avions des livres prêtés par l'établissement et que nous étions priés de rendre en bon état à la fin de l'année! Il en est de même aux Etats-Unis. Ici, un certain nombre de ces manuels sont "interactifs", avec pages à découper ou à colorier, espaces prévus pour répondre aux questions...Mais d'autres sont juste des livres (en particulier en histoire, géographie, science...). Ces livres-là pourraient fort bien, à mon avis, resservir plusieurs années (et qu'on ne me parle pas de la mise à jour des programmes, ceux qu'on a distribués à E' sont exactement les mêmes que ceux qui trainent toujours au fond d'un des placards de C.!). Je sais bien qu'il est toujours plus agréable d'étudier dans un livre neuf mais il y aurait là une source d'économies non négligeable. Si on compte qu'il y a 14 500 000 enfants scolarisés dans tout le Mexique en primaire et à raison de 3 livres par enfants qui pourraient être réutilisés ne serait-ce qu'une fois, cela fait approximativement 22 millions de manuels en moins à imprimer, transporter, distribuer par an. Et tout cela doit se chiffrer en centaines de millions de pesos qui pourraient servir de manière plus utile, par exemple pour augmenter les salaires des enseignants des écoles publiques (et ainsi peut-être contribuer à une diminution de l'absentéisme) ou à améliorer les bâtiments scolaires, surtout en milieu rural.

Mais peut-être y a-t-il de trop gros intérêts personnels en jeu...

2 commentaires:

france a dit…

Quand c'est si grossièrement illogique pour le commun des mortels, il y a de fortes chances pour que ça soit parfaitement logique pour un groupuscule de personnages cravatés.

E. a dit…

Ca doit être ça!