lundi 21 août 2006

...tant qu'il y a de la vie...

...il y a de l'espoir. C'est certainement à quoi se sont raccrochés ces trois malheureux pêcheurs mexicains qui ont dérivé de 8000 km à travers le Pacifique pendant 9 mois sur leur petit bateau dont le moteur avait rendu l'âme! On ne sait pas trop s'ils étaient vraiment cinq au départ et si deux ont disparus ou si les survivants ont un peu perdu la boule... Les versions divergent. Quoi qu'il en soit ils ont déclaré ne plus jamais vouloir manger de poisson cru...

Je me demande si, une fois rentrés dans leur village, ils vont retourner à la pêche aux requins! A moins qu'on leur propose de raconter leurs aventures pour en faire un best-seller et bien sûr une superproduction hollywoodienne. Je vois bien Antonio Banderas, Andy Garcia et Johnny Depp dans les rôles principaux...

8 commentaires:

sébastien a dit…

Je serai pret à parier que les deux manquants sont passés à la casserole...

arnaud a dit…

Justement, la rumeur qui circule ici c'est que les deux manquants ont été mangés.

En tout cas, vu comme l'histoire occupe la une des journaux télévisés depuis quelques jours, on se demande si ce n'est pas une diversion de plus pour éviter de montrer qu'il y a des gens qui ne se contentent pas du résultat provisoire de l'élection présidentielle.

E. a dit…

@ sébastien: Un remake de "Il était un petit navire..."

@ arnaud: Pour l'instant rien n'est sûr. Et c'est vrai que c'est une diversion "bienvenue" aux problèmes électoraux...

france a dit…

Ok pour survivre aux poissons/canards/mouettes crus mais... qu'ont-ils bu? O_O

t. a dit…

C'est marrant, j'en avais entendu parler il ya plus de 10 jours et je m'etais etonne que tu n'ai rien mentionne. Ca fait aussi longtemps que ca que les medias mexicains vous bassinent avec cette histoire? En tout cas, je pense que si les deux autres sont passes a la casserole, personne n'en saura jamais rien...c'est pas tres catholique de manger son prochain, et l'Eglise mexicaine en perdrait son latin :) Et puis qu'est-ce qu'on peut dire aux familles? Votre fils est au paradis madame, car grace a lui nous avons pu survivre un mois de plus. Je sais pas si ca reconforte vraiment. En tout cas ca me rapelle un peu l'histoire de l'equipe de rugby d'Uruguay en 1972 dont certains ont avoue plus tard avoir eu recour au cannibalisme.
http://news.bbc.co.uk/onthisday/hi/dates/stories/december/22/newsid_3717000/3717502.stm
ou encore
http://www.dailyperspective.com/Default.aspx?NLDate=10/13/2005

E. a dit…

@ france: L'eau de pluie...Il aurait plu pratiquement tous les jours.

@ t.: D'un autre coté, si les deux autres sont morts ils n'allaient sûrement pas les garder en décomposition à bord. Donc peut-être les ont-ils simplement jetés à la mer...

france a dit…

Impossible de savoir vraiment ce que des êtres perdus en mer traversent comme états psychologiques. Si casserole humaine il y a eu, je parierais que c'était sur des cadavres encore chauds, non pas qu'il y ait eu chahut et tuerie à bord d'un petit bateau bimoteur.

C'est quand même tout un exploit, cette longue survie dans de telles conditions. Mon autre question existentielle: pour les petits besoins, ils s'asseyaient sur le bord du bateau?

E. a dit…

Pour ta dernière question, je n'ai rien lu à ce propos! Mais vu que l'eau et la nourriture étaient rares, les petits et gros besoins devaient sûrement être réduits...
En plus, ils ont été récupérés par un bateau de pêche et devront donc attendre la fin de la campagne pour être rapatriés!