vendredi 7 septembre 2007

...faire la queue, comme tout le monde.

Je n'ai jamais autant fait la queue dans ma vie que depuis que je suis au Mexique: je préfère ne pas trop y penser mais le nombre d'heures perdues à attendre mon tour aux banques, à la sortie de l'école, pour payer le téléphone, pour payer l'électricité etc. doivent, si on les ajoute depuis 4 ans, se compter en centaines.

Maintenant je suis mieux équipée, j'ai réussi à voir une bonne moitié de "Brice de Nice" (si si ça passe le temps....) sur mon i-pod en allant payer les écoles et le loyer des deux derniers mois. Super-Mario sur NintendoDS ce n'est pas mal non plus à condition d'éviter de crier et de jurer comme un charretier quand on perd...

Donc comme tout le monde déteste faire la queue le sport national c'est le coupage de file J'aurais juré que les Français, avec leur mauvais caractère et leur tendances égoistes étaient dans le peloton de tête de cette discipline au niveau mondial... Pff...Les Mexicains nous battent à plat de couture. Tous les prétextes sont bons, tous les trucs utilisés: venir à plusieurs et se relayer, faire comme si on n'avait pas vu qu'il y avait une queue de 20 personnes, aller saluer une vague connaissance qui a la chance d'être plus à l'avant et en profiter pour s’incruster etc. etc.

Ce qui est le plus étonnant c'est que les gens ne râlent pratiquement jamais...Sûrement parce qu’ils ont déjà ou vont ensuite faire le même coup ailleurs...Ou alors parce qu’ils sont sages, pas à 3 minutes près et que finalement ça ne vaut pas la peine de prendre un coup de chaud pour si peu…Probablement un peu des deux.

En général je fais pareil: je m'écrase. Ca me met dans des rages folles mais je ne dis rien. Ou alors je ronchonne mais en français. Ca m'est même déjà arrivé de traiter le resquilleur de "connard" mais c'était parce que ce jour-là j'étais particulièrement énervée.

Mais parfois je me rebelle, comme ce matin dans les vestiaires du club de sport. Il y avait une queue d'au moins 5 femmes pour obtenir une clé pour le casier et des serviettes. Et presque plus de serviettes. Je prends mon tour et sur l'autre coté arrive une pétasse qui me passe devant alors que c'était justement à moi d'obtenir la dernière serviette disponible. Elle prend le carnet à souche où l'on s'inscrit et avait bien l'intention de se faire servir avant moi. Je sortais du TKD, j'étais épuisée, suante, rouge pivoine et n'avais qu'une envie: aller prendre une douche. Je l'ai donc poussée (pas fort hein!), lui ai arraché le stylo des mains et lui ai dit sans même daigner la regarder que j'étais désolée mais que j'étais arrivée avant. Elle a été suffisamment surprise pour que ça lui coupe la chique et je n'ai pas attendu qu'elle reprenne ses esprits...J'ai juste vu du coin de l'œil qu'elle me faisait une grosse grimace (moi aussi je faisais ça mais j'ai arrêté quand j'avais 12 ans ;-) )

Ce qui m'énerve dans la mauvaise éducation c'est qu'au bout d'un moment ca déteint...Grrr....

7 commentaires:

homosapiens a dit…

Tu as bien fait. D'ici, je te soutiens à 100%! Non mais... Une pétasse en plus... Comme aurait dit Bedos: "Sââââlop!"... Un jour, un collègue a pété les plombs avec une dame âgée; une de ces vieilles tout à fait bien, mais qui veulent quand même passer en premier. C'était au supermarché. Il lui a repris son caddy, et a tout remis dans les rayons............... Il en avait honte mais avouait que ça lui avait fait un bien fou.......... ;o)

missiz jones a dit…

Je crois que tu as raison : il ne s'agit pas de s'énerver tout le temps mais quand c'est précisément devant toi que l'on passe, il ne faut pas céder ! Quant à la médaille du grattage de places , c'est pas mal aussi en Corée ( à moins qu'il n'y ait eu une révolution culturelle depuis - mon expérience date d'environ 13 ans). Là-bas, même enceinte, je me faisais bousculer à grands coups de coudes dans ce qui ne ressemblait jamais à une queue mais un"tas" à partir de la deuxième personne. Cela dit, personne ne s'offusquait quand je ripostais : se bousculer c'était la façon normale de faire la queue !

E. a dit…

@ homosapiens: j'adore le coup du supermarché...J'aurais voulu voir la tête de la femme. Je sais c'est pas bien du tout mais ça me fait rire!

@ Missiz Jones: heureusement qu'au Mexique il ne faut pas jouer des mains ou des coudes! Ca ça me ferait carrément peur.

marion a dit…

Bonjour!
Je vous écris ce commentaire aujourd'hui car je viens juste de découvrir votre blog;il m'a bien amusé.. Eh oui! moi je pars à Aguascalientes dans 15 jours et pour 8 mois (je serai assistante de français là-bas) donc je suis un peu à l'affût de tous les blogs traitant du Mexique.J'en ai d'ailleurs moi aussi créé un que je mettrai à jour une fois sur place (http://marion-chez-les-mariachis.over-blog.com/). Voilà, c'était juste un petit clin de la part d'une future "compatriote"!
Bonne continuation!

E. a dit…

Bienvenue sur ce blog et à Aguascalientes!

barballa a dit…

Je suis d'accord mais faut pas trop pousser le bouchon non plus. C'est normal qu'on prenne notre place aussi! Ce qui m'arrive une fois par ci par là en Suisse.

C'est devenu mondial ce genre de manque de savoir vivre même parmis les plus snobs! L'hypocrisie à mon avis... ah lala!

E. a dit…

Et voilà encore une conséquence néfaste de la mondialisation: le coupage de file est devenu planétaire ;-)