mardi 12 septembre 2006

...petits métiers.

Au Mexique on jette moins. Moins en tous cas que dans les pays dits développés. Ici, avant de jeter, on essaie d'abord de réparer. Et quand nous voulons jeter quelque chose (style un scanner hors d'usage et à la vitre fendue) je mets l'objet en question bien en évidence à coté des poubelles: il n'y reste en général pas longtemps. Plusieurs fois des personnes ont même sonné pour me demander si je comptais vraiment me débarrasser de telle ou telle chose et me demander la permission de la prendre.
Il existe donc plein de petites boutiques de réparation pour tout et plus: du cordonnier au rechapage de pneus, de la couturière au réparateur de téléviseurs. Des espèces en voie de disparition en Europe.

Il y a aussi des rempailleurs de chaises comme celui-ci qui font du porte-à-porte et obtiennent de temps en temps une commande.

rempailleur

Moi ce que je cherche c'est un rémouleur: je suis sûre que ça doit exister, mais aucun n'est encore venu dans ma rue et mes couteaux coupent à peu près comme mes genoux...

Je me demande tout de même s’ils ont aussi mauvaise réputation qu’en France …

« Mario fait toujours le rémouleur,
Angelo fabrique ses paniers,
Moi j' sais bien qu' dans ces p'tits métiers,
Faut faire son beurre.
Il faut avoir des à coté,
Toi t'en as toujours eu un max,
Du genre qui font que quand t'es gaulé,
Et ben tu casques. »

(Renaud – « Salut Manouche »)

13 commentaires:

france a dit…

Le Mexique est précurseur, alors, ça fait tout plaisir à lire, cette histoire de recyclage. En matière électronique, ce qui se jette dans les pays riches est un scandale. J'ai déjà essayé de refiler un vieil ordi pour les pièces... trop démodé... alors j'empile mes tours démodées dans un garde-robe et quelqu'un d'autre autre le sale travail de les jeter à ma mort ;).

Si tu rencontre ton rémouleur, indique-lui le chemin de la Gaspésie s'il te plaît... en lui remettant une bonne paire de chaussettes en laine! ;)

ardvisura a dit…

enfin oui ils jettent pas aussi facilement qu'en France par contre faut pas rever c'est pas les rois de l'ecologie quand meme avec tous les servillettes en papier qu'ils utilisent pour un oui pour un non les assiettes en plastiques et en papier , les couverts pareil plus les bouteilles des sodas, et tant de lingettes, de sacs plastique pour les courses, et puis des grosses voitures tant qu'ils peuvent ...plus aucun tri des poubelles
bref c'est pas un pays precurseur en recyclage franchement c'est juste un pays du tiers monde ou les gens font de leur mieux pour y arriver malgré des salaires incroyablement bas si par chance ils ont du travail.

par contre E. nous on en a un d'aiguiseur de couteaux qui passe quasi tous les jours,il a une sorte de sifflet, on l'entend arriver de loin :-) mais on lui donne pas du travail c'est mon beau pere qui s'y colle

E. a dit…

@ france: C'est plus de la ré-utilisation, de la bricole que du recyclage, voir le commentaire très juste d'Ardvisura...

Quant au rémouleur, s'il arrive avec un "wet back" en Gaspésie, il va se congeler sur place ;-)

@ ardvisura: Je suis d'accord que les motivations sont beaucoup plus économiques qu'écologiques, n'empêche que j'ai l'impression de produire (en vivant pratiquement de la même façon) moins de déchets ici qu'aux Etats-Unis ou qu'en France. Et pour le tri sélectif, s'il n'existe pas de manière visible, je ne suis pas si sûre que toi qu'il n'existe pas du tout, comme dans tous les pays du tiers-monde. Je vois souvent des types faire les poubelles et en ressortir tous les cartons et papiers, tous les canettes et boites de conserves qu'ils mettent dans de grands sacs pour aller ensuite les revendre. Je voulais d'ailleurs un jour en faire une photo mais je n'ai pas osé... Ces matériaux doivent bien être recyclés d'une manière ou d'une autre. Il faudrait que je me renseigne un peu à ce sujet.

Pour les sacs plastiques, là c'est sûr, c'est une calamité dont je compte bien un jour reparler...Et les "desechables" en tout genre aussi.

ardvisura a dit…

c'est vrai ca me rappelle que j'ai vu les types du camion des poubelles faire une sorte de tri mais bon j'en sais pas plus.Comment le savoir.
j'ai reouvert mon blog juste le temps de donner quelques nouvelles.
Ce n'est pas que je pense ma vie si interessante mais j'ai eu pas mal de messages auxquels je n'ai jamais repondu alors j'avais drolement mauvaise conscience :-)
a bientot

gryphon a dit…

C'est marrant, tu viens de me rappeler que ça fait des éternités que je n'ai plus vu le remouleur du quartier qui normalement passait toutes les semaines... Bon, dès que je le vois, je lui dis de passer chez toi ;-)

E. a dit…

@ ardvisura: Je cours voir ça!

Et pour le recyclage j'envisage d'aller m'informer auprès de la mairie ou de l'instance étatale qui est responsable de ça quand j'aurais un peu de temps...

@ gryphon: Mais pourquoi tout le monde au Mexique a un rémouleur qui passe dans son quartier et pas moi???? C'est vraiment trop injuste...

t. a dit…

Il y a aussi des remouleurs a Brooklyn. Ils arrivent dans leur petits camions avec une musique genre marchant de glace (pas tout a fait hein quand meme), et les gens du quartier vont faire aiguiser leurs couteaux. J'en ai pas encore vu dans mon quartier, mais a Carroll Gardens, ou vit la soeur de S., c'est apparement une institution. Je jure que j'invente pas, d'ailleurs quand on go*ogle "knife-grinder" on trouve ca:
http://forthright.livejournal.com/124503.html

E. a dit…

C'est moderne aux US, ils ont des camions....Remarque à Plano je n'en ai jamais vu.

Encore que toi le Alf il est venu te voir il n'y pas trop longtemps et a du aiguiser vos couteaux. Nous, le dernier aiguisage sérieux remonte à mars 2005....

t. a dit…

En fait on entretient tout regulierement au fusil. Mais c'est vrai que rien de vaut un bon coup de meule.

E. a dit…

Faut le lire avec l'accent bourguignon c'est encore plus drole...

laurange a dit…

moi aussi, j'ai un rémouleur dans mon quartier...

E. a dit…

Je crois qu'un jour je vais mettre tous mes couteaux dans la voiture et silloner les rues de la ville jusqu'é ce que j'en trouve un. Et si je n'en trouve pas je pousserai jusqu'au DF ;-)

laurange a dit…

Pourquoi pas ?! Et tu sauras où loger, une fois arrivée au DF...