dimanche 30 avril 2006

...l'hymne des illégaux????

Vous savez que j'aime bien les hymnes nationaux: je vous ai déjà écrit un billet sur l'Hymne Mexicain, un autre sur le "Star Spangled Banner" et même un sur les versions américaines de la Marseillaise!

En voila donc un quatrième sur la controverse qui vient d'éclater aux Etats-Unis à propos de la version espagnole de l'Hymne National Américain qui vient de sortir.
"Nuestro himno", sur un rythme latino et avec des paroles traduites est déjà appelé par les milieux les plus conservateurs "l'hymne des illégaux"...

Personnellement je pense que l'hymne national doit rester dans la langue nationale et dans les textes (sinon toujours dans les faits!) les Etats-Unis sont un pays de langue anglaise.
D'un autre coté, c'est un peu le revers de la médaille pour les extrémistes de tous poils qui mettent toujours en avant le premier amendement de la Constitution lorsqu'ils veulent tenir des propos racistes ou sexistes...

En plus cette version est belle (vous pouvez l'écouter ) et comme ça embête W., on ne peut pas être tout à fait contre ;-)

19 commentaires:

t. a dit…

Je voulais t'envoyer un mail pour t'en parler mais je me suis dis que tu allais surment nous faire un post sur le sujet car je suis un lecteur assidu :)

alf01 a dit…

pas mal l'hyme latino, mais je pense comme toi que l'hymne national doit rester dans la langue nationale. Il y avait eu long time ago Jimmy Hendrix qui en avait donné une version guitare à Woodstock, mais là il n'y avait pas de paroles et tout le monde était un peu "allumé"
W n'a qu'à se mettre à la guitare s'il n'est pas content :-)

E. a dit…

@ t.: Tu aurais aussi pu donner ton avis sur la question. Ca ne passionne peut-être pas les foules mais moi ça m'intéresse ;-)

@ alf01: Je ne pense pas qu'il trouvera sa place dans les cérémonies officielles. Cette version restera, comme beaucoup d'autres, une curiosité.

t. a dit…

S. et moi avons en fait eu une longue discussion à ce propos. Je n'ai en fait rien contre l'idée qu'un hymne national sois en plusieurs langues surtout ici ou il n'y a d'ailleurs rien dans la constitution qui fasse de l'anglais la langue officielle. Peut-être que si il y avait une version arabe de la Marseille certaines personnes se sentiraient plus impliquées (c'est une suggestion et non une affirmation) et c'est je crois le but de la version espagnole de l'hymne américain. Cependant, je reste très prudent quant à l'hispanisation à tout crin surtout quand elle me semble accentuer les différences socio-culturelles. Je reste certainement très (trop ?) français sur ce problème, mais je crois que, si il est important de conserver son identité et préserver sa culture, il est également important de s'intégrer dans sa culture d'accueil sous peine de finir ghettoïser et de finalement se trouver dans un rapport de faiblesse qui arrange bien le grand méchant loup. Une main d'oeuvre peu ou non éduquée sera toujours prête à accepter ce que les autres ne veulent pas faire. Quant à la middle class clandestine, apparemment un phénomène relativement banal en Californie, on se demande comment le gouvernement, qui a du fermer les yeux depuis un certain nombre d'années pour permettre à ce phénomène de se développer, peut aujourd’hui oser penser les foutre dehors. Si ça m'emmerde que ces gens aient réussi à passer entre les mailles du filet alors que je fais tout depuis des années pour tout faire comme l'oncle Sam me dit, il fallait cependant y penser plus tôt. Ils sont illégaux d’accord mais maintenant ils sont là, leurs enfants sont scolarisés et leur impact sur l'économie locale est trop important pour être ignoré. Si en France le débat sur l’immigration reste un problème que les discours lepennistes de Sarko ne risquent pas de résoudre, la situation ici ne me semble guère plus rose. Les américains pensaient avoir trouver LA solution dans le domaine de l’immigration et de l’intégration (il y a eu de très intéressants articles sur le sujet notamment dans le New Yorker l’automne dernier au moments des émeutes en France – désolé je ne retrouve plus le lien--). Je crois que construire un mur ou renvoyer les gens (qu’on a laissé travailler pour l’économie américaine pendant des années) chez eux avec un coup de pied dans le cul est une connerie gigantesque et que de toutes façons cela ne les empêchera pas de revenir quand de l’autre coté de la frontière leur avenir est encore plus sombre. Mais bon, j’ai finalement une expérience très limitée du problème, donc j’écoute, je regarde et je réfléchi à un problème pour lequel je n’ai pas de solutions.
Ca va la comme commentaire...ou c'est trop long ;)

dock a dit…

Je suis assez d'accord avec T., cela merite d'etre note.
Je pense aussi que le Fox fait tout pour envoyer les Mexicains en dehors de ses frontieres, il peut afficher un taux de chomage officiellement bas (genre 4%, je me marre), profiter des $ que les expatries mexicains envoient chex euz et ne plus avoir a se soucier d'eux. Si les Mexicains repartaient au Mexique, ce serait peut-etre dur pour les US, mais ce serait un veritable desastre pour le Mexique. Ils feraient donc mieux de la mettre un peu en sourdine.

danielle a dit…

Ca me choquerait un peu qu'un hymne national soit multilingue.

Quant au problème des illégaux, je suis entièrement de l'avis de T. Bravo à la "longue" argumentation!

Ceci dit, il me semble que les illégaux sont mieux traités aux States qu'en France. J'entendais qu'ils ont le droit d'avoir un compte en banque, un crédit. Cela me semble impossible chez nous.

E. a dit…

@ dock: L'année dernière il y avait eu un "mini-scandale" quand les Américains se sont aperçus que le gouvernement mexicains avait édité et distribué une brochure sur l'émigration contenant des "trucs" pour rentrer illégalement aux Etats-Unis!!!!

@ danielle: La différence c'est qu'aux US les illégaux participent vraiment à et de l'économie. Je pense même que dans certains cas ils paient leurs impôts! Et de plus vu que "'Etat Providence" est réduit à sa plus simple expression, on ne peut pas vraiment dire qu'ils profitent du système: s'ils veulent manger il faut qu'ils bossent (donc ils accpeptent n'importe quels boulots à n'importe quels conditions d'où la creation d'un "sous-prolétariat" etc etc)
J'ai l'impression qu'en France l'immigration illégale est différente car beaucoup plus clandestine voire même dans certains cas parasite.

miss lulu a dit…

alors là, pour moi qui ai grandi en suisse en chantant un hymne national en QUATRE langues différentes, je dois avouer que je ne vois pas du tout, mais alors pas du tout pourquoi ça choque qu'un hymne soit chanté en d'autres langues. un hymne, ça représente un peuple, et si ce peuple parle des langues différentes, allez hop, on représente tout le monde et tout le monde il est content! ça n'a rien à voir avec les illégaux mais le fait qu'il y a des TAS de gens LEGAUX aux etats unis qui parlent espagnol et qu'en plus il n'y a pas de langue officielle aux etats unis, alors de quoi vous parlez, là??? et je suis entièrement pour la marseillaise en arabe, comme le dit T, ça ferait peut-être du bien à la france!!

E. a dit…

On ne peut quand même pas tout à fait comparer le cas de la Suisse avec celui des Etats-Unis: la Suisse est clairement un état fédéral multilingue (ça se dit ça????), donc ça parait normal qu'il y ait plusieurs versions de l'hymne national. Les Etats-Unis sont un pays de langue anglaise même s'il n'y a pas de langue officielle c'est tout au moins la langue traditionnelle (je sais que les traditions ça peut se changer, mais ce n'est jamais si facile que ça). D'autre part il est intéressant de noter que cette version hispanique arrive, comme par hasard, en plein débat sur l'immigration, au moment où il y a des manifestations un peu partout dans le pays (et ici, c'est quand même plus rare qu'en France, les manifestations!).

Quant à la Marseillaise en arabe, je suis plutôt contre, mais je préfèrerais encore l'entendre chantée en arabe que de l'entendre sifflée comme cela arrive de temps en temps...

E. a dit…

J'ai réfléchi et finalement je suis totalement contre le "Star Spangled Banner" en espagnol ou la Marseillaise en arabe. Qu'on joue avec les hymnes nationaux ça ne me gêne pas. Mais il ne faut pas que ça devienne une version officielle sinon c'est le bazard... Ici, aux USA il y a aussi une forte communauté chinoise alors il faut aussi une version en mandarin ou en cantonnais? Et les "Native Americans" ils étaient là avant, ils n'ont pas aussi le droit à une version en sioux ou en comanche???? Et puis en Louisiane il faut une version en français bien sûr...

En France si on commence à rentrer dans ce jeu là, on devrait aussi avoir une version en créole, en alsacien, en basque, en breton,en corse (ah, non là c'est eux qui ne voudront pas ;-) ), en occitan etc. Et moi je veux la Marseillaise en morvandiau, y a pas de raison!

Non, l'hymne national doit être le plus unitaire possible. Une nation, un drapeau, un hymne (sauf pour les pays officiellement bi-ou multilingues).

brigitteguyane a dit…

si ça enquiquine Bushy alors c'est cool !
maintenant je suis comme toi bien que très souvent expat je n'aima pas l'idée que lhymne national ne soit pas national justement.
Pour le créole, je t'invite un 14 juillet tu vas wigolé je t'assure.
tu crois que l'agriculture laisserait passer un pot de ramboutans en confiture ? moi je suis prète pour un envoie :-)

E. a dit…

Ca m'énerve car sur ce coup-là, finalement je pense comme W....Comme quoi tout peut arriver ;-)

Je tenterais bien l'aventure du ramboutan mais le problème réside plus dans mon déménagement qui approche que dans les douaniers...Je ne connais pas la rapidité de la Poste en Guyane! Merci de la proposition en tous cas :-)

arnaud h a dit…

Les États-Unis n'ont pas de langue officielle. Pourquoi pas donc un hymne américain en espagnol ? Et puis après tout, l'hymne britannique a été composé par un Français. Et j'en passe.

Pour moi, peu importe la langue. Le Premier Amendement garantit à quiconque le droit de faire la version qu'ils veulent. Et après tout, le sud-ouest américain (Californie, Arizona, Nouveau-Mexique et Texas) et la Floride furent un temps espagnol, puis mexicain.

Qu'on laisse les musiciens faire ce qu'ils veulent de l'hymne national.

E. a dit…

On est bien d'accord sur ce point: les musiciens peuvent faire ce qu'ils veulent de l'hymne national (moi j'aime bien la Marseillaise vue par Gainsbourg et j'aime bien le rythme latino de "nuestro himno"). On peut aussi faire une version dans toutes les langues possibles et imaginables. Mais en faire une version officielle ça ça me dérange. Parce que d'une certaine façon ça serait remettre en question l'unité du pays.

arnaud h a dit…

Je ne pense sincèrement pas que l'unité du pays serait menacée si jamais il existait une version "officielle" en espagnol. Les latinos américains sont tout aussi américains que les anglophones, même lorsque leur langue principale est l'espagnol.

L'unité des États-Unis n'a jamais reposé sur la langue. On parle autant espagnol - voire plus - qu'anglais à Miami ou dans de nombreuses villes texanes ou californiennes, et ce sont des villes américaines et qui le resteront.

Les États-Unis n'ont pas de langue officielle. Je pense personnellement que si jamais le pays se décidait à adopter une langue officielle, il aurait tout à gagner à en adopter deux : anglais et espagnol. L'unité du pays n'en serait pas menacé pour autant, et ça ne ferait qu'entériner officiellement une réalité quotidienne.

La Finlande a deux langues officielles : le finlandais et le suédois. Le suédois n'est parlé que par 5% de la population. Aux États-Unis, plus de 12% de la population parle couramment espagnol. Seul quatre pays au monde ont plus d'hispanophones que les États-Unis.

E. a dit…

Je ne mets pas en doute que les Latinos soient et se sentent autant américains que les anglophones mais ça serait ouvrir une porte à toutes sortes de revendications par d'autres groupes.

Et puis, honnètement, ça m'étonnerait que ça se fasse: les WASP n'admettront sûrement jamais une telle remise en question de leur hégémonie!

miss lulu a dit…

je ne comprends toujours pas le "bordel" que ça peut créer d'avoir un hymne dans plein de langues différentes. l'unité dont vous parlez n'existe PAS! tout le monde ne parle pas le même français et ne vit pas la france de la même façon. ce qui compte ce sont les mots, pas la langue dans laquelle ils sont dit. un arabe qui chante la marseillaise en français (si ça existe) se sentirait sûrement plus proche de la france s'il pouvait la chanter en arabe.

pour moi c'est une question de linguistique, pas seulement de sentiments. que je dise "je t'aime" à mon mari en chinois ou en javannais, je ne pense pas que ce soit la langue qui soit importante mais l'intention derrière les mots, la signification. mais bon, c'est vrai que je ne me suis jamais sentie très patriotique envers aucun pays, le patriotisme je le déteste, c'est ce qui pourrit les etats unis aujourd'hui... mais je m'égare... allez j'arrête :)

E. a dit…

Le patriotisme c'est comme beaucoup de choses il ne faut pas en abuser... ;-) A consommer avec modération!

Le débat fait rage: j'ai cru comprendre que si W. y était tout à fait opposé (à l'hymne en espagnol), Laura elle n'a rien contre...

E. a dit…

@t.: Non pas trop long vu l'immensité et la complexité du sujet!

C'est vrai que les mailles du filet ont été laissées volontairement très lâches...Ca arrangeait bien tout le monde...