samedi 28 mai 2005

..."himno nacional".

Je suppose que l'hymne national mexicain est assez peu connu en dehors du Mexique. Ce n'est pas l'hymne le plus écouté lors des grandes manifestations sportives internationales!!!
Je trouve l'air assez beau, il a un petit coté Verdi. Les paroles, c'est une autre histoire: elles sont vraiment très "va-t-en guerre"...Mais finalement la Marseillaise aussi, si on y réfléchit bien.

Paroles de don Franscico González Bocanegra
Musique de don Jaime Nunó

Mexicanos, al grito de guerra
El acero aprestad y el bridón,
Y retiemble en sus centros la tierra
Al sonoro rugir del cañón.

(El coro en cada estrofa)

Ciña ¡oh PATRIA! tus sienes de oliva
De la paz el arcángel divino,
Que en el cielo tu eterno destino
Por el dedo de DIOS se escribió.
Más si osáre un extraño enemigo
Profanar con su planta tu suelo,
Piensa ¡oh PATRIA querida! que el cielo
Un soldado en cada hijo te dió.

EL CORO

En sangrientos combates los viste
Por tu amor palpitando sus senos,
Arrostrar la metralla serenos,
Y la gloria ó la muerte buscar.
Si el recuerdo de antiguas hazañas
De tus hijos inflama la mente,
Los laureles del triunfo, tu frente
Volverán inmortales á ornar.

EL CORO

Como al golpe de rayo la encina
Se derrumba hasta el hondo torrente,
La discordia vencida, impotente,
A los pies del arcángel cayó.
Ya no más de tus hijos la sangre
Se derrame en contienda de hermanos;
Solo encuentra el acero en sus manos
Quien tu nombre sagrado insultó.

EL CORO

Del guerrero inmortal de Zempoala
Te defiende la espada terrible,
Y sostiene su brazo invencible
Tu sagrado pendón tricolor;
Él será del feliz mexicano
En la paz y en la guerra el caudillo,
Porque él supo sus armas, de brillo,
Circundar en los campos de honor.

EL CORO

¡Guerra, guerra sin tregua al que intente
De la PATRIA manchar los blasones!
¡Guerra, guerra! los patrios pendones
En las olas de sangre empapad.
¡Guerra, guerra! En el monte, en el valle
Los cañones horrísonos truenen,
Y los ecos sonoros resuenen
Con las voces de ¡unión! ¡libertad!

EL CORO

Antes, PATRIA, que inermes tus hijos
Bajo el yugo su cuello dobleguen.
Tus campiñas con sangre se rieguen,
Sobre sangre se estampe su pie;
Y sus templos, palacios y torres
Se derrumben con hórrido estruendo,
Y sus ruinas existan diciendo:
De mil héroes la PATRIA aquí fue.

EL CORO

Si á la lid contra hueste enemiga
Nos convoca la trompa guerrera,
De Iturbide la sacra bandera
¡Mexicanos! valientes seguid.
Ya los fieros bridones les sirvan
Las vencidas enseñas de alfombra;
Los laureles del triunfo den sombra
A la frente del bravo adalid.

EL CORO

Vuelva altivo á los patrios hogares
El guerrero á cantar su victoria,
Ostentando las palmas de gloria
Que supiera en la lid conquistar.
Tornáranse sus lauros sangrientos
En guirnaldas de mirtos y rosas,
Que el amor de las hijas y esposas
También sabe á los bravos premiar.

EL CORO

Y el que á golpe de ruda metralla
De la PATRIA en las aras sucumba,
Obtendrá en recompensa una tumba
Donde brille de gloria la luz.
Y de Iguala la enseña querida
A su espada sangrienta enlazada,
De laurel inmortal coronada,
Formarán en su losa la cruz.

EL CORO

¡PATRIA! ¡PATRIA! tus hijos te juran
Exhalar en tus aras su aliento,
Si el clarín con su bélico acento
Los convoca á lidiar con valor.
¡Para tí las guirnaldas de oliva;
Un recuerdo para ellos de gloria!
¡Un laurel para tí, de victoria;
Un sepulcro para ellos, de honor!

EL CORO

Comme vous mourrez d'envie de l'écouter, cet hymne, j'ai pensé à vous, c'est ici. Et vous pouvez aussi aller sur la partie réservée aux enfants du site de la Présidence de la République. C'est très bien fait, il y a plein d'informations intéressantes et c'est même en plusieurs langues!

Chaque lundi matin, dans toutes les écoles de la république, publiques comme privées, qu'il fasse 35ºC, qu'il pleuve qu'il vente ou qu'il neige (non je plaisante, il ne neige pas au Mexique!) il y a les "honores": les enfants font le salut au drapeau et chantent l'hymne national. Et comme C. est dans une école "américaine" elle a double ration... L'hymne national ici est très respecté, comme aux Etats-Unis. J'imagine mal qu'on puisse entendre des sifflets dans un stade lorsqu'il est joué... En général les gens ont même la main sur le coeur et chantent à pleins poumons!!

7 commentaires:

danielle a dit…

Très joli ce site pour les enfants et très instructif.

J'ai appris que, de nos jours, les jeunes filles mexicaines ne savent même plus faire cuire des haricots!:-)

E. a dit…

A mon avis ça dépend beaucoup du milieu social! Parce que le rayon "haricots secs" dans les supermarchés fait bien 10 fois la taille du rayon français!

Anonyme a dit…

Hymne national mexicain au p'tit dej. Tres Verdi en effet. Ici le theme journee ce serait plutot Beethoven, c'est mon jour d'aller voter (?). J'entraine Alf et G. avec moi au consulat.
T.

E. a dit…

Bon vote alors!

Don Gordione a dit…

Il y a un mythe national, très connu au Mexique, selon lequel l'himno nacional a eté choisi comme le deuxieme hymne le plus beau du monde, juste après La Marseillaise. Mais, qui a décidé? Personne ne sait.

E. a dit…

Ma fille m'a effectivement dit ça un jour: c'était la directrice de son école qui leur avait expliqué. Mais là non plus, pas de sources! J'ai cru que c'était pour faire plaisir à C....qui d'ailleurs connait bien mieux l'hymne mexicain que la Marseillaise!

Anonyme a dit…

vous êtes toute des pas fins, pi pour la personnes qui a écrit que les filles au mexique ne savent plus cuire des haricots, a la po rappart car mon amie est a coté de moi et elle est mexicaine et elle est très capable de faire cuire des haricot, mais elle ellle les préfère cruts... elle sappelle gabriellla et elle assume ces haricots pleinement et elle est très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très très capable de cuire des harcots!!!!!!!! :( MERCI ET BONNE DÉGUSTATION D'HARICOTS