lundi 11 février 2008

..."Acto Civico".

Ce matin j'ai assisté à l"Acto Civico" dans l'école de mes Schtroumpfs.
Il y en a un chaque lundi matin, à 8h quand il fait chaud (soit 9 mois sur 11), à 10h les deux autres mois.

Nous avons donc écouté l'hymne national, salué le drapeau et écouté l'éphéméride de la semaine. J'étais on ne peut plus fière parce qu'E' avait été choisi pour diriger la cérémonie. Et ça m'a fait sourire de voir mon fils expliquer le plus sérieusement du monde qu'il fallait rendre hommage à "nos" ancêtres pour avoir fait de ce pays un grand pays et donner les ordres, sur un ton militaire, de salut à "notre" drapeau. Je me sens toujours embarrassée quand je dois assister à cette cérémonie: je ne connais pas vraiment les paroles de l'hymne national donc je ne chante pas. Je n'arrive pas non plus à saluer le drapeau avec la main sous le cœur (El Saludo Civil a la Bandera Nacional)
et quant à répéter le serment au drapeau…

( Juramento a la Bandera

Bandera de México

Legado de nuestros héroes

Símbolo de la unidad

De nuestros padres y nuestros hermanos;

Te prometemos ser siempre fieles

A los principios de libertad y de justicia

Que hacen de nuestra Patria

Una nación independiente

Humana y generosa

A la que entregamos nuestra existencia)

…avec le bras tendu alors là c'est vraiment au dessus de mes forces...Trop semblable à un salut de sinistre mémoire pour moi, même si je sais que ça n’a rien à voir du tout. Je reste donc là, comme une andouille, avec les bras le long du corps. Seule dans mon cas. Ou alors je prends des photos ou je filme la scène...histoire de cacher ma gêne. Je sais bien que "in Rome...." mais sans vouloir le moins du monde me montrer irrespectueuse je considère que ce n'est pas "mon" drapeau.
J'en ai parlé avec mes amies étrangères: Ch., la Française qui vit au Mexique depuis presque 10 ans, chantonne l'hymne mais ne salue pas non plus. J2 et K., les Allemandes, partagent mes réticences concernant le bras levé....Il n'y avait que R., l'Américaine qui saluait "à la mexicaine". Peut-être est-ce du au fait que les Américains, contrairement aux Européens, ont aussi cette culture du salut et du serment au drapeau.

Mes enfants n'ont pas ces états d'âme: aux Etats-Unis ils avaient la main sur le cœur en récitant le "pledge" et ici ils participent activement et fièrement (j'y reviendrai d'ailleurs....) à toutes ces cérémonies patriotiques. Et si C. connait vaguement "La Marseillaise", pour E' je crois bien que "son" hymne national c'est " Mexicanos, al gritto de guerra...". Citoyens du monde....

Personne ne m'a jamais fait la moindre remarque sur mon "non-salut" donc j'ose espérer que personne n'est choqué par mon attitude mais vraiment à chaque fois je me sens mal à l'aise, comme victime d’un petit choc culturel !

10 commentaires:

tonio a dit…

Je crois que c'est plutôt normal de ne pas chanter etc... tout le monde comprend qu'en tant qu'étranger on ne connaisse pas et qu'on ne veuille pas chanter l'hymne d'un autre pays.
Je serais vraiment surpris d'une remarque dans le sens inverse!

Anonyme a dit…

y compris quand on est d'Afrique du Nord et que l'on vit dans le 93 ? N'est-ce pas le signe d'une non intégration, lorsque certains "étrangers" qui vivent en France ne font pas d'efforts pour faire comme les français de "base" ?

E. a dit…

@ courageux anonyme!: si mes souvenirs sont exacts ce qui a été reproché à ceux "d'Afrique du Nord... vi[vant] dans le 93" n'est pas tant de ne pas chanter ni même de ne pas connaitre l'hymne national français (qui en passant est souvent aussi le leur...) mais de l'avoir sifflé et hué...C'est pas vraiment la même chose. On ne parle pas d'intégration mais de respect...

@ tonio: bienvenue ici! Des enfants ont même dit un jours aux miens qui chantent à plein poumons que ce n'était pas la peine vu qu'ils n'étaient pas mexicains...ce qui a contribué à me rendre un peu perplexe sur la question!

lady iphigenia a dit…

Franchement, c'est méchant de dire à tes enfants qu'ils ne sont pas méxicains... Si ils aiment chanter l'hymne national à tue tête, peut-être qu'ils le sont vraiment (de coeur) (au moin pendant la cérémonie)! ;-) Ah, la jalousie...

E. a dit…

Je ne crois pas que c'était vraiment de la méchanceté, plutôt une remarque de gamins qui ne voyaient pas trop l'intérêt pour les miens d'apprendre l'hymne national. Mais peut-être que je me trompe et que c'était vraiment une remarque quasi-raciste...
Et mes enfants quand ils chantent l'hymne national le font vraiment de bon coeur!

barballa a dit…

C'est un aspect assez différent pour chaque expatrié je crois, de là à adopter un hymne et un drapeau quand le coeur n'y est pas: je suis donc tout à fait daccord avec toi.

Tu vois moi; ce genre de choc culturel je l'ai vécu dans mon propre pays!!!

À force d'être entourés d'ultra-nationalistes qui refusent d'être canadiens, les jours de cérémonies officielles de fin de camps de cadets de ma fille, où il y a le salut au drapeau canadien et où j'avais l'émotion à fleur de peau, de fierté: j'ai fini en plein questionnements existentiels sur la question!

Pour finir, j'en suis venue à la conclusion que j'étais Canadienne et que je le serai toujours. N'en déplaise à certains ;)

E. a dit…

C'est sûr que dans un pays comme le Canada c'est une question complexe (enfin pour les Québecois au moins!).

tonio a dit…

@ anonyme: Franchement, moi je ne demanderais jamais a un étranger d'apprendre l'hymne national français. S'intégrer comme étranger n'est pas la même chose que se "nationaliser". Si tu veux obtenir la nationalité dans le pays duquel tu vit c'est autre chose. D'ailleurs, si je veux devenir colombien je dois passer un exam et une des choses requise est de savoir l'hymne.

@ E. merci... ce "rezolatino" a des cotes très sympathique. Et pour le coup des enfants... je serais perplexe aussi...

E. a dit…

Ici aussi pour acquérir la nationalité mexicaine il faut connaitre, entre autres choses, l'hymne national. Mais je ne sais pas s'il est demandé de le chanter "juste" ;-)

tonio a dit…

j j'espère bien ... sinon j'aurai jamais la nationalité !!!!