jeudi 5 mai 2005

..."Cinco de Mayo".

Aujourd'hui je me fais toute petite petite...
Ce n'est pas le jour à clamer haut et fort que "no, no soy gringa, soy francesa"! Pourquoi? Parce qu'aujourd'hui c'est un jour férié qui commémore la bataille de Puebla (1862), où les troupes françaises ont été mises en déroute par l'armée mexicaine.
Allez, un peu d'histoire, ça ne peut pas vous faire de mal! (Et avouez que vous n'aviez jamais entendu parler de cette cuisante défaite auparavant...Si? Moi je n'en savais rien avant d'arriver au Texas).

Je vais essayer de faire simple... Au début des années 1860 le Mexique est une république indépendante (depuis 1821), mais qui n'est plus au faîte de sa splendeur depuis la sécession du Texas (1836 avec la fameuse bataille d'Alamo que les Mexicains ont gagnée mais qui n'a rien changé au final), la guerre mexico-américaine de 1846 (perte du Nouveau-Mexique et de la Californie US). Vous rajoutez là-dessus une guerre civile à cause la constitution de 1857 violemment anti-cléricale et vous voyez l'état du pays. Benito Juárez, président de l'époque, décide donc en juillet 1861 d'un moratoire de 2 ans pour le paiement de la dette extérieure. Ce qui n'a pas été du tout du goût des trois principaux créanciers: l'Angleterre, l'Espagne et la France. Qui envoient immédiatement des troupes au Mexique. L'Espagne et l'Angleterre arrivent rapidement à un accord de dédommagement et se retirent. Mais Napoléon III, qui avait comme projet d'instaurer une colonie française catholique au Mexique ( pour contrebalancer le pouvoir grandissant des Etas-Unis protestants) décide de poursuivre cette campagne. Il souhaitait renverser Juárez et installer au pouvoir une monarchie francophile catholique.
L'armée française marche donc sur Mexico et tombe sur un os à Puebla: les troupes mexicaines commandées par le général Zaragoza (qui a au moins une rue à son nom dans toutes les villes mexicaines) sont deux fois plus nombreuses que les troupes françaises (12 000 hommes contre 6 000) et les massacrent...(800 morts et blessés coté français avec perte de l'artillerie, environ 200 coté mexicain). Et encore, on peut dire que les Français ont eu de la chance: il y a eu un énorme orage qui a protégé leur retraite (débandade?).
Les Français se sont donc repliés sur une de leur position antérieure et ont préparé le second siège de Puebla (mars-juin 1863) qui a été finalement couronné de succès...
Bref, les Français sortent vainqueurs de cette guerre et installent en 1864 Maximilien (frère de l'empereur d'Autriche-Hongrie François-Joseph et donc lié à toute la bonne aristocratie européenne de l'époque) sur le trone impérial (crée pour l'occasion!). Il n'y est d'ailleurs pas resté longtemps car il fut fusillé à Queretaro en 1867 sur ordre de Juárez....




Edouard Manet - L'Exécution de Maximilien - 1867

(photo prise sur Wikipédia)

Si vous souhaitez en savoir plus sur Maximilien, je vous conseille ce site.

"
El Cinco De Mayo" est donc un jour férié mais il passe beaucoup plus "inaperçu" ici qu'au Texas par exemple. Au Mexique, le vrai jour de fierté patriotique, c'est le jour de l'Indépendance, le 16 septembre. Alors que chez les Mexicains des US c'est le "Cinco de Mayo" qui est le "Mexican Day": il y a des "mexican-parties" quasiment à tous les coins de rues, je me souviens de publicités à la radio (en anglais) ridiculisant les Français et vantant le courage des Mexicains (et c'était bien avant la guerre d'Irak le retour!). Je me demande pourquoi les Mexicains immigrés aux US ont choisi ce jour plutôt que le jour de l'Indépendance. Par peur de choquer leur pays d'adoption? Parce que c'est plus agréable et plus pratique (la fin de l'année scolaire est proche) de faire la fête en mai qu'en septembre?

6 commentaires:

Don Gordione a dit…

Salut, E.!
Je suis mexicain et j'aime bien votre blog. Je le trouve tres interessant.
En rapport a "El cinco de mayo", je vous recommande l'article respectif dans le Wikipedia, particulierement la part concernant a la popularité de cette fete a Texas:
http://en.wikipedia.org/wiki/Cinco_de_mayo

E. a dit…

Soyez le bienvenu ici! Je suis contente que mon blog soit lu au moins par un Mexicain. Et je trouve très gentil que vous fassiez l'effort de mettre vos commentaires en français.
Je recommande à tous mes "lecteurs" d'aller voir le site que vous référencez: on y apprend plein de choses!

Anonyme a dit…

Manet est vraiment un artiste genial. L'art de rendre une execution a bout portant visuellement magnifique.
T.

Olivier de Montréal a dit…

Aaah, je n'avais jamais vraiment compris pourquoi Napoléon III s'était embarqué dans cette aventure, et pourquoi il était allé chercher un Habsbourg pour jouer à l'empereur...
J'avais lu que c'était l'influence de l'impératrice Eugénie, espagnole et super dévote, mais ça me semblait mince. Il y avait donc une dette... :)

Merci pour ce billet très intéressant! :)

Olivier de Montréal a dit…

D'ailleurs, les expéditions suivantes de Napoléon III ont été couronnées de succès.
Sedan 1870... ;)

E. a dit…

Merci!

Napoléon III aurait bien voulu faire comme Napoléon le vrai mais pas si facile que ça...